Tag Archives: Yannick Herve

Ancien cadre de l’Union populaire républicaine (UPR) affichant des sympathies conspirationnistes, Yannick Herve a été candidat à des élections pour le compte du parti de François Asselineau, dont il a été ensuite exclu en mai 2015 en même temps qu’un autre cadre, le colonel Régis Chamagne.

Grande pétition rouge-brune pour la sortie de la France de l’Otan

Comité Valmy (bis) : parallèlement à ses sorties anti-migrants, le Comité Valmy vient de lancer une énième pétition confusionniste pour la sortie de la France de l’Otan, intitulée “Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré”. Cet “appel pluraliste” a été signé par un ensemble de groupuscules souverainistes et d’anti-impérialistes campistes de gauche comme de droite aux noms évocateurs : Collectif Résistance et renouveau gaullien, Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle, Association France – Corse , Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR, Association NordSudPatrimoineCommun, Mouvement Républicain de Salut Public, Comaguer, Editions Démocrite, Association Espace Che Guevara Bolbec 76210, Cercle des Patriotes optimistes. Parmi les signatures individuelles, on compte plusieurs anciens hauts gradés de l’armée ou d’anciens ambassadeurs, mais aussi Thierry Meyssan, Raphaël Berland (Cercle des Volontaires), la négationniste Ginette Skandrani, Bruno Drweski et plusieurs de ses amis (Jean-Pierre Page, Yves Vargas), les larouchistes Jacques Cheminade et Christine Bierre, l’inévitable Pierre Lévy de BRN-Ruptures, l’hagiographe de Staline Dominico Losurdo, la complotiste Chantal Dupille dite Eva R-esistons, le blogueur Lucien Pons (du Comité pour une Nouvelle Résistance), Bassam Tahhan, le couple Moumbaris (d’anciens militants de l’ANC qui se définissent comme “marxiste-léniniste-staliniste”), Yannick Herve (ex-UPR, qui signe en tant que “souverainiste de gauche”), la journaliste de Sputnik News Françoise Compoint, le journaliste d’extrême droite Jean-Michel Vernochet, le blogueur cégétiste Jacques Tourteaux, le blogueur Christian Hivert qui tout en se disant “communiste libertaire” anime le site “anti-antifa” mouvementautonome.com, François Belliot (collaborateur du Réseau Voltaire et d’Arrêt sur Info, qui signe en tant qu’ “homme de lettres”), le Comité anti-impérialiste mais aussi des militants communistes, gaullistes, du PRCF, de l’UPR, du Front de Gauche, de Nouvelle Donne, du Mouvement du 14-Juillet ou du M’Pep (ils signent encore sous cette dénomination). Des sites et blogs ont également adjoint leur signature, dont Wikistrike, le Réseau Voltaire, Planète non violence (tous trois complotistes), Palestine Solidarité (site “antisioniste” publiant des négationnistes), La Pensée libre (revue animée par Bruno Drweski), La Voix de la Libye (site kadhafiste de Ginette Skandrani), etc. Le Comité Valmy est un habitué du genre : on se souvient en particulier de son “Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci” initialement paru en 2012 et republié récemment, sous lequel on retrouvait le même mélange moisi.

A mes détracteurs qui me tutoient…

Régulièrement, des individus cités par Confusionnisme.info m’envoient des mails d’une inadmissible familiarité, usant d’un tutoiement caractéristique et pour certains me saluant par des “chère Ornella”, voire carrément par des “coucou”. Dernier en date : Jonathan Moadab, qui m’envoie ses “Amitiés (car moi je t’aime bien)”. Nicolas Bourgoin m’avait aussi fait le coup il y a quelques semaines, dans une “lettre ouverte” ridicule publiée sur son blog (et reprise avec son accord par le site conspirationniste Activeast, qui présente Confusionnisme.info comme une “officine trotskyste crypto-juive”), ainsi que, par mail, Yannick Herve de l’UPR. Certains passent après quelques échanges et sans y avoir été invités du “vous” au “tu”, tels Sylvain Baron ou Azim, un des dessinateurs d’Alain Soral, ce dernier en s’adressant à moi au masculin, quand d’autres encore me saluent avec des “bisous” (Pouah !!!). Que les choses soient bien claires : messieurs, nous n’avons pas gardé les vaches ensemble ! Et je n’accepte certainement pas ces familiarités venant de gens qui sont de toute façon des adversaires politiques et qui méprisent mon travail, voire qui dans un même élan m’insultent, d’autant que je doute qu’ils oseraient employer un tel ton condescendant à l’égard d’un homme (hormis Azim, qui semble croire que je suis un homme : sans doute est-il impensable pour un adepte de la quenelle qu’une femme puisse le critiquer). A bons entendeurs. O. G.

Réponse à Yannick Herve

Sur le blog de Luttons contre le FN sur Mediapart, un droit de réponse attribué à Yannick Herve et posté par un autre propagandiste de l’UPR me cite abondamment et remet en cause la qualité de mon travail en s’appuyant toujours sur les mêmes calembredaines diffusées depuis plus de deux ans à mon sujet notamment par Le Grand Soir, l’UPR, Silvia Cattori ou Chantal Dupille dite Eva R. Luttons contre le FN, collectif dont je ne suis pas membre mais avec lequel il m’est arrivé de collaborer, révèle que Yannick Herve me considère comme “le Ulcan des antifa”, du nom de ce hacker franco-israélien proche de la Ligue de Défense juive (LDJ). Lui et ses amis peuvent toujours faire mine de s’étonner que je n’aie pas répondu au courriel qu’il ma adressé il y a quelques jours, mais il n’est pas dans mes habitudes de donner suite à des demandes émanant d’individus insultant mon travail et usant d’un tutoiement méprisant à mon égard. O. G.

11026353_1613081095571601_43087190_n

Toujours sur Yannick Herve, le candidat conspirationniste de l’UPR

Reprenant une partie de nos informations, nos amis de Luttons contre le FN ont publié un article de synthèse sur Yannick Herve, le candidat conspirationniste de l’UPR. On y apprend que celui-ci a emprunté à l’inénarrable Sylvain Baron l’idée de décrocher les drapeaux européens des bâtiments publics, idée qu’il a mise en pratique lors de sa campagne récente pour une législative partielle dans le Doubs en décrochant le drapeau européen de la mairie d’Audincourt, une opération médiatique relayée par I-Télé. Lors de cette élection qui s’est tenue en février, Yannick Herve a rassemblé 0,57 % des voix, tandis que le FN était arrivé en tête au premier tour avant de perdre de justesse face au PS au second.

Départementales : les candidats conspirationnistes de l’UPR

Le compte Twitter de critique de l’UPR @L_Obus2 signale captures d’écran à l’appui que l’UPR présente aux prochaines élections départementales quatre candidats affichant sur le réseau social Facebook des centres d’intérêt conspirationnistes. Il s’agit de Yannick Herve à Erstein dans le Bas-Rhin, de Frédérique Mourgues à Nîmes dans le Gard (voir ici), de Kemais Marzouk à Joué-Lès-Tours en Indre-et-Loire et d’Aurore Macé à Grandvillars dans le Territoire-de-Belfort (voir ici), ces deux derniers ayant notamment relayé des théories du complot relatives aux attentats contre Charlie Hebdo.

Un candidat UPR à la députation serait-il dieudonniste ?

@L_OBUS, un compte Twitter qui s’est spécialisé dans le démontage des discours de l’UPR, affirme captures d’écran à l’appui que Yannnick Herve, candidat UPR à une élection législative partielle dans le Doubs, serait dieudonniste. Pour le moment, l’authenticité des propos mis en cause n’est à notre connaissance contestée ni par les pro-UPR qui suivent ce compte, ni par le candidat lui-même. Celui-ci aurait donc suggéré le 31 mars 2014, jour de la nomination de manuel Valls comme Premier ministre, souhaiter voir Dieudonné devenir ministre de la culture (en précisant face à un interlocuteur qui croyait à une blague, “Non. J’étais sérieux.”). Le 11 janvier de la même année, il aurait déjà déclaré que le geste dit de la “quenelle” n’avait selon lui aucun rapport avec un salut nazi : “Quand on associe le geste de la quenelle à un salut nazi, c’est normal de confondre dictature et démocratie”. Si ces propos ont depuis été supprimés de son compte Facebook, on peut en revanche toujours y lire un petit texte complotiste datant du 28 décembre 2012 dans lequel il expliquait que Mai-68 aurait été une “petite révolution fiancée (sic) par la CIA” pour démettre De Gaulle de ses fonctions, que le Watergate aurait été dû au fait que Nixon aurait “écart[é] les Juifs de son gouvernement” et que Kennedy aurait été assassiné pour avoir voulu “combattre les banques”. Toujours selon le même compte Twitter, Yannick Hervé, délégué départemental pour le Bas-Rhin qui dit avoir une “sensibilité de gauche” dans son texte de présentation sur le site de l’UPR, se serait opposé à l’exclusion d’Erick “Bozz” Mary du parti suite à l’affirmation par ce dernier de sympathies dieudonnistes auxquelles il associait le nom de la formation dirigée par François Asselineau.