Tag Archives: Tugdual Derville

Les nouveaux papes verts

Depuis quelques années, les religions, en perte de vitesse dans des sociétés de plus en plus laïcisées (en tout cas en Occident), ont trouvé un nouveau filon pour assurer la promotion de leurs visions du monde : l’écologie. La Cop 21 leur offre une occasion en or de se faire entendre. Exemple avec l’Église catholique, particulièrement active dans ce domaine, notamment en France.

L’extrême droite et l’écologie

L’intérêt d’une certaine extrême droite pour l’écologie a des origines anciennes. Le partage de thématiques communes favorise les ponts avec d’autres courants de l’écologie, notamment à gauche, qui tendent malheureusement à se développer largement depuis quelques années, au cœur même de nos mouvements. Petit tour d’horizon de la mouvance

Reporterre donne la parole à Tugdual Derville

Dans sa rubrique “Une minute, une question”, le site écologiste Reporterre a invité hier Tugdual Derville, présenté comme le « co-initiateur du mouvement pour une écologie humaine » à s’exprimer. Or, qui est vraiment ce personnage ? Ce que Reporterre ne dit pas, c’est qu’il est également délégué général de l’Alliance Vita et porte-parole de la Manif pour Tous, et que son écologie est une écologie fondamentalement réactionnaire. Devant le tollé, Reporterre tente de se justifier :

“Cet entretien suscite diverses réactions, en raison des positions prises par M. Derville sur un certain nombre de sujets dits de société. Reporterre ne partage pas ses opinions, non plus que celles de toutes les centaines de personnes dont ce site a présenté les idées. Reporterre mène un travail d’information et que cela plaise ou non, y compris à Reporterre dont ce n’est pas la ligne éditoriale, les idées de M. Derville existent. Vouloir occulter cette réalité serait une erreur car l’on ne combat pas les opinions que l’on désapprouve en faisant comme si elles n’existaient pas.”

Pourtant, aucune mise en perspective de cet entretien, aucune précision quant aux autres qualités de Derville : en bref, pas de travail d’information digne de ce nom, juste une tribune offerte, comme le démontre très bien le blog Vendeurses de haine.