Tag Archives: Souhail Chichah

Pierre Tevanian débat avec Souhail Chichah

On se souvient que Michèle Sibony, porte-parole de l’UJFP, a décliné il y a quelques semaines une invitation de Souhail Chichah. Visiblement le philosophe Pierre Tevanian n’a pas fait preuve de la même prudence. Il a donc donné une conférence à Bruxelles en avril dernier à l’invitation du collectif Quart d’X et des Indigènes de Belgique autour du thème « Pourquoi la « gauche » a un problème avec l’Islam », qui a été filmée avec l’autorisation des organisateurs par le Cercle des Volontaires. Pierre Tevanian milite non seulement pour une prise en compte des problématiques religieuses par la gauche, mais aussi en faveur de la conclusion d’alliances avec des groupes ou individus porteurs de revendications à caractère religieux, voire pour une prise en charge par la gauche de certaines d’entre elles. C’est le sujet principal de son dernier livre, La Haine de la Religion : Comment l’athéisme est devenu l’opium du peuple de gauche (éditions La Découverte, 2013). Pour appuyer sa thèse, il n’a d’ailleurs semble-t-il pas hésité à falsifier une citation de Karl Marx afin de faire coller la pensée du philosophe communiste à la sienne. Un comble pour quelqu’un qui gère un site intitulé « Les mots sont importants »…

2015-05-07_tevanian_chichah_cdv

L’UJFP refuse de débattre avec Souhail Chichah

Michèle Sibony, porte-parole de l’Union juive française pour la paix (UJFP), vient de refuser de participer à un débat avec l’universitaire belge Souhaïl Chichah, réputé proche de Jean Bricmont et de Paul-Eric Blanrue (hagiographe de Robert Faurisson). Ce dernier a publié hier soir sur Facebook des échanges mails entre lui et Sibony, révélant que c’est suite à des alertes de ses partenaires belges que l’UJFP a finalement décliné cette invitation. Chichah s’était fait connaître en 2012 en perturbant un débat animé par Caroline Fourest à l’Université libre de Bruxelles (ULB) et avait reçu suite à la polémique qui s’en était suivie les soutiens de Bricmont notamment, et plus discrètement de Blanrue. Fin 2010, il avait déjà fait polémique en tenant des propos ambigus sur le négationnisme dans cette même université : « Moi, la question du négationnisme, elle ne m’intéresse pas. D’ailleurs, je n’ai pas d’avis puisqu’il est interdit d’avoir un avis dessus ». Enfin, il vient il y a quelques jours d’accorder une interview au Cercle des Volontaires. Aujourd’hui, Chichah nie toute proximité avec Bricmont et attribue le refus de l’UJFP de débattre avec lui à une forme de racisme, dénonçant la “gauche gammée” (sic) et s’interrogeant : Le blanc doit-il seulement justifier son exclusion de l’indigène ?Quant à l’UJFP, si sa prudence est louable s’agissant de Chichah, on peut tout de même s’étonner qu’elle ne s’applique pas lorsqu’il s’agit de débattre avec des organisations réactionnaires musulmanes ou d’accorder des interviews à l’Agence Info libre. Rappelons aussi qu’en 2012 la section lyonnaise de cette association avait apporté son soutien à René Balme et que sa section lilloise avait reçu en conférence Jacob Cohen, tandis qu’un autre de ses porte-paroles, Pierre Stambul, a lui exprimé son soutien au site LeGrandSoir.info. Cliquer sur les images pour agrandir :

10271423_10153186810879561_4749139215382767385_o2015-04-03_chichah_ujfp_bricmont2015-04-03_chichah_gauche gammée2015-04-03_bricmont_chichah