Tag Archives: Répression

Yves Calvi, Eric Dénécé et les fascistes ukrainiens de Notre-Dame-des-Landes

Le 8 décembre dernier, l’éditorialiste Yves Calvi interviewait sur RTL un certain Eric Dénécé sur les Zad. Ce prétendu spécialiste du renseignement y a tenu des propos pour le moins étonnants, sans jamais être repris par le journaliste…

Une occasion en or de défendre la liberté d’expression

Comme le signale le collectif Solidarité Iran Paris, la Cour suprême iranienne  vient de confirmer la condamnation à mort de l’opposant Soheil Arabi pour avoir “insulté publiquement le Prophète” sur Facebook. Plusieurs exécutions publiques ont par ailleurs eu lieu ces derniers temps dans ce pays, dont une pour “actes immoraux”, nous indique la même source. Nous attendons bien entendu de vives réactions de la part de nos défenseurs habituels de la “liberté d’expression” et tenons quant à nous à exprimer toute notre solidarité à ces condamnés et à leurs proches.

Nicolas Bourgoin continue de s’enfoncer

Le démographe Nicolas Bourgoin, auparavant apprécié de la gauche anti-autoritaire pour ses recherches sur l’univers carcéral et les politiques répressives, a révélé son penchant dieudonniste lors de l’affaire dite de la “quenelle” en début d’année. Sympathisant d’Egalité et Réconciliation (E&R), il se concentre désormais, sur son blog qui se présente pourtant toujours comme étant à caractère universitaire, sur la dénonciation des antifascistes. Parmi les derniers articles publiés, on trouve ainsi une condamnation des prétendus “casseurs” de la Zad du Testet (“Les zadistes de Sivens, idiots utiles ou combattants anti-système ?”, 3 novembre 2014) et une défense de Dieudonné reprise par E&R (“Les 5 mensonges de la propagande anti-Dieudonné (et comment les réfuter)”, 9 novembre 2014), conjointement avec des articles dénonçant les violences policières (y compris au Testet) et les politiques répressives, comprenne qui pourra… En dépit de ses convictions d’extrême droite, Nicolas Bourgoin est toujours parfois relayé sur des réseaux sociaux marqués à gauche.

Wikipedia refuse un article consacré à Rémi Fraisse

Alors que le scandale de la mort du jeune militant écologiste Rémi Fraisse à la Zad du Testet n’en finit pas de faire des remous, des usagers de l’encyclopédie en ligne Wikipedia ont proposé d’y consacrer un article. Or, cette proposition a été finalement refusée par la modération et la page effacée. Alors que deux critères essentiels pour la création d’un article sur Wikipedia sont la notoriété du sujet et le fait de pouvoir prouver les faits rapportés, l’article a été supprimé trois jours après sa création car apparemment trop “clivant” pour l’un des modérateurs et jamais rétabli depuis, alors que même la presse dominante ne semble plus à l’heure actuelle remettre en cause le déroulé des faits impliquant un tir de grenade en provenance des gendarmes mobiles.

Source : Discussion Wikipedia

Pierre Larrouturou appelle à arrêter les anarchistes

Comme le relève le site libertaire tourangeau La Rotative dans un article pointant les contradictions de Nouvelle Donne, Pierre Larrouturou, leader de cette formation politique, s’est interrogé dans une tribune récente parue sur le site Reporterre sur le fait que les CRS ne réprimeraient pas assez les “Black blocks” et autres “casseurs” sur les manifestations contre le barrage de Sivens ou l’aéroport de Notre-Dame-Des Landes. Ce n’est pas la première fois qu’il tient de tels propos, ainsi sur Twitter en février dernier il regrettait que les CRS aient gazé toute une manifestation à Nantes plutôt que de n’arrêter que “les anarchistes” :

2014-11-07_larrouturou_anars

Il est à noter que Nouvelle Donne n’en est pas à son coup d’essai en matière de confusionnisme politique, puisque lors de son université d’été, le parti avait entre autres invité Etienne Chouard ainsi qu’un représentant de ReOpen911.

Pas au nom de la cause palestinienne !

L’action internationaliste propose une traduction d’un texte écrit en août dernier par la jeune militante américano-palestinienne Mariam Barghouti, et qui dénonce le confusionnisme régnant chez certains soutiens à la cause palestinienne quand il s’agit de s’intéresser aux luttes ailleurs dans le monde. Nous la reproduisons ici, ainsi que le texte original en anglais.