Tag Archives: Le Poil à gratter

Journal confusionniste bordelais dirigé par Sylvain Baron.

A Bordeaux et à Lille, samedi chargé chez les souverainistes

Comme l’a annoncé il y a quelques temps le site antifasciste Bordeaux Bordel, ce samedi aura lieu à Bordeaux un rassemblement festif contre l’Union européenne, à l’initiative semble-t-il de l’inénarrable Sylvain Baron et de son Poil à gratter. Y participeront le M’Pep, les Gentils Virus d’Aquitaine la Révolution des Grenouilles (une autre organisation bordelaise inspirée par les théories d’Etienne Chouard), Solidarité et Progrès (le mouvement de Jacques Cheminade, voir ici et ), la Démosophie, Fraternité citoyenne (groupuscule présidé par un certain Marc Jutier). Apparemment, l’UPR a choisi de ne pas s’associer à cet appel, sans doute pour ne pas risquer de se retrouver dans l’ombre de ses principaux concurrents. Toutefois, l’un de ses représentants locaux devrait tout de même y prendre la parole.

Réunion de préparation de l'événement bordelais, 24 avril 2015. Une photo "témoignant de la vitalité et l'unité de la résistance bordelaise", dixit Sylvain Baron sur Facebook.
Réunion de préparation de l’événement bordelais, le 24 avril 2015. Une photo “témoignant de la vitalité et l’unité de la résistance bordelaise”, dixit Sylvain Baron sur Facebook.

Le même jour, à Hellemmes-Lille (Nord) se tiendra une conférence sur un thème voisin (« La construction européenne d’hier à aujourd’hui ») en compagnie d’Annie Lacroix-Riz, de Georges Hallermayer du DKP (Deutsche Kommunistische Partei, Parti communiste allemand) et de Charles Hoareau, militant syndicaliste et politique marseillais. L’événement est organisé par le PRCF et la Coordination communiste du Nord-Pas-de-Calais.

Le journal Le Poil à Gratter publie un article négationniste

Le site antifasciste Bordeaux Bordel a publié le 6 mars dernier un article dans lequel il met en lumière l’orientation négationniste d’un billet publié par le site web du journal confusionniste Le Poil à Gratter de Sylvain Baron en soutien à Vincent Reynouard, dans lequel il est affirmé que « Le mensonge qui gravite autour des chambres à gaz homicides allemandes fait parti [sic] des verrous idéologiques qui permettent au libéralisme de perdurer et de nous asservir. » Un billet introduit par un avant-propos dudit Baron se dégageant de toute responsabilité par rapport aux propos tenus, qu’il a néanmoins publiés en vertu de la “liberté d’expression”, excuse désormais connue dès lors qu’il s’agit de relayer des thèses dont l’obscurantisme n’a d’égal que l’abjection. Or, comme l’écrit Bordeaux Bordel : “Que les choses soient claires : je suis également opposé aux condamnations à de la prison ferme, même pour mon pire ennemi. Mais jamais je n’irai diffuser pour autant des propos comme ceux cités dans la suite de ce billet pour défendre la liberté d’expression. J’aurais au contraire tendance à vouloir fermer sa grande bouche à ce petit nazi de Reynouard.”

Sylvain Baron toujours aussi brillant

Sylvain Baron a finalement corrigé son erreur concernant la date de disparition des dinosaures (elle restera néanmoins dans notre bêtisier pour les annales). Mais un autre passage de son article nous a fait énormément rire, ainsi que plusieurs de nos lecteurs : citant le Parti Ouvrier Indépendant (POI), le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), le Mouvement Populaire d’Emancipation Politique (M’pep), Solidarité & Progrès (S&P), l’Union Populaire Républicaine (UPR), Debout la France (DLF) et le Front National (FN), il écrit : “Seulement deux de ces formations politiques sont cataloguées à « droite », dont une seule à l’extrême droite de l’échiquier. Les autres selon les normes les plus généralement admises sont clairement de « gauche » bien que toutes refusent d’être assimilées à ce courant”. On peut supposer que DLF et le FN sont les deux formations de droite, ce qui voudrait dire que pour Baron, l’UPR et Solidarité et Progrès seraient de gauche, et “clairement” encore ! Une analyse de haute volée qui se passe de commentaires… Que nous réserve-t-il pour la prochaine fois ?

1 000 millions de 1 000 sabords !

Sylvain Baron, directeur de publication du journal confusionniste Le Poil à Gratter, sur le site du journal le 4 janvier 2015 :

“Nos médias de propagande (et les politiciens qu’ils promeuvent) ont un passe temps presque quotidien : Nous faire croire que la question de la sortie de l’euro serait une position d’extrême droite, cela en plus d’être d’une véritable catastrophe qui n’aurait de pair que celle de la disparition des dinosaures suite à l’impact d’un météore il y a 300.000 millions d’années, ou encore le bombardement d’Hiroshima par nos gentils et pacifiques alliés Américains.”

(Les dinosaures ont disparu il y a 65 millions d’années, tandis que l’Univers n’aurait, à l’aune des connaissances actuelles, “que” 13,8 milliards d’années. Pour Baron, les derniers dinosaures seraient donc près de 286 milliards d’années plus âgés que l’Univers lui-même…)

2015-01-06_poilàgratter_dinosaures