Tag Archives: Jacques Nikonoff

Porte-parole du M’Pep, Jacques Nikonoff a été auparavant président de l’association altermondialiste Attac. Aujourd’hui administrateur civil à la Caisse des dépôts et professeur associé à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8, il avait commencé sa carrière professionnelle comme ouvrier d’imprimerie puis dans l’industrie, et avait alors exercé des responsabilités comme délégué syndical CGT. Acteur du tournant droitier du M’Pep, il a à plusieurs reprises apporté son soutien personnel à Nicolas Dupont-Aignan.

Jacques Nikonoff à l’Université réelle de Montpellier

L’Université réelle (UR) de Montpellier a reçu Jacques Nikonoff ce 30 octobre autour du thème : « Pourquoi, plus que jamais, il faut sortir de l’euro et de l’Union européenne ? » De son côté, Gilles Ardinat, géographe qui y est intervenu le 17 avril dernier, a quitté Debout la France pour rallier la liste FN/Rassemblement Bleu Marine emmenée par Louis Aliot lors des prochaines régionales.2015-11-03_nikonoff_ur

Jacques Nikonoff, Jacques Myard et Gabriel Rabhi dînent chez Raphaël Berland du Cercle des Volontaires

Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.
Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.

Le dernier Dîner du Cercle, l’émission de débat du Cercle des Volontaires (CDV), a réuni Jacques Nikonoff (Parti de l’Émancipation du Peuple – ex-M’Pep), le député républicain Jacques Myard, Gabriel Rabhi et Gérard Foucher, un écrivain qui s’intéresse à la création monétaire. Notons s’agissant de Myard qu’il est en ce moment en délégation parlementaire en Russie et en Crimée occupée, en compagnie notamment de Claude Goasguen et Thierry Mariani. Quant à Rabhi, il semble que ce soit devenu un habitué du CDV, pour lequel il a récemment écrit deux articles au sujet de la crise grecque. Le prochain dîner devrait réunir Claude et Lydia Bourguignon, deux militants écologistes promoteurs de la biodynamie (une version anthroposophique de l’agriculture biologique) qui sont peu regardants sur leurs collaborations médiatiques (on les a vus par exemple sur MetaTV) et qui sont relayés notamment par Égalité et Réconciliation.

Le M’Pep, retour sur une dérive

Le M’pep change officiellement de nom et d’orientation politique en devenant le Parti de la Libération nationale et de la Démondialisation, une formation qui « ne se place plus dans le clivage gauche-droite ». Mais le tournant droitier du mouvement dirigé par Jacques Nikonoff ne date pas d’hier…