Tag Archives: Jacques Myard

Député UMP appartenant au Collectif de la Droite populaire (un courant de droite dure au sein de l’UMP), Jacques Myard, également intervenant régulier sur Radio Courtoisie, est notamment connu pour ses prises de positions virulentes contre les mesures visant à assurer une égalité des droits aux couples homosexuels et pour ses propos à forte connotation homophobe. Au niveau international, il est très actif dans le soutien à des régimes autoritaires comme celui de Bachar Al-Assad ou celui de Vladimir Poutine.

Jacques Nikonoff, Jacques Myard et Gabriel Rabhi dînent chez Raphaël Berland du Cercle des Volontaires

Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.
Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.

Le dernier Dîner du Cercle, l’émission de débat du Cercle des Volontaires (CDV), a réuni Jacques Nikonoff (Parti de l’Émancipation du Peuple – ex-M’Pep), le député républicain Jacques Myard, Gabriel Rabhi et Gérard Foucher, un écrivain qui s’intéresse à la création monétaire. Notons s’agissant de Myard qu’il est en ce moment en délégation parlementaire en Russie et en Crimée occupée, en compagnie notamment de Claude Goasguen et Thierry Mariani. Quant à Rabhi, il semble que ce soit devenu un habitué du CDV, pour lequel il a récemment écrit deux articles au sujet de la crise grecque. Le prochain dîner devrait réunir Claude et Lydia Bourguignon, deux militants écologistes promoteurs de la biodynamie (une version anthroposophique de l’agriculture biologique) qui sont peu regardants sur leurs collaborations médiatiques (on les a vus par exemple sur MetaTV) et qui sont relayés notamment par Égalité et Réconciliation.

Colloque pro-Poutine demain à Paris : du beau linge en perspective

L’Institut de la démocratie et de la coopération (IDC), une des nombreuses officines pro-Kremlin basée à Paris et animée par Natalia Narotchnitskaïa (ex-députée du parti nationaliste Rodina à la Douma) et John Laughland (universitaire britannique conservateur et eurosceptique) organise demain un colloque intitulé « Sanctions, traité transatlantique, crise de confiance… Quelles nouvelles règles pour le commerce et les relations internationales ? », avec un panel  comprenant entre autres le journaliste Christian Malard (responsable du service étranger de France 3), Youri Chafranik (président de l’Union des Producteurs de gaz et de pétrole de Russie) Gilles Rémy (PDG du groupe CIFAL), l’économiste Jacques Sapir qu’on ne présente plus, Viatcheslav Nikonov (député russe en charge de l’éducation qui a récemment appelé les Russes à “apprécier” leurs origines “aryennes”), Ali Ahani (ambassadeur de la République islamique d’Iran) et le député UMP Jacques Myard. Parallèlement, nous apprenons sans surprise que l’extrême droite française continue d’entretenir des liens étroits avec le Kremlin, au travers notamment de l’association Urgence Enfants d’Ukraine qui sous couvert d’humanitaire mène une campagne de soutien à l’action de la Russie au Donbass. Or, cette association a pour dirigeant Alain Fragny, ex-membre du Bloc identitaire et pour porte-parole Emmanuel Leroy, proche conseiller de Marine Le Pen (voir aussi cette croustillante vidéo tournée par le ministère de l’information de la République populaire de Donetsk : youtube.com/watch?v=IZnGZ8LTyd0). Et pendant se temps-là, en Russie, le culte de Staline fait son come-back tandis que Poutine justifie la signature du pacte germano-soviétique en affirmant qu’il « avait du sens du point de vue des garanties de sécurité pour l’Union soviétique »

Ce samedi, manifestations de soutien au peuple syrien dans toute la France

Affiche_Syrie_LibertéSouria Houria, association réunissant des opposants syriens en exil en France, donne la liste des manifestations et rassemblements prévus tout au long du mois de mars en soutien à la lutte du peuple syrien contre les tyrannies de Bachar Al-Assad et de Daesh. A Paris, le rendez-vous est fixé ce samedi 14 mars à 15 heures place de la République et le cortège se dirigera vers l’Hôtel de Ville. Au bout de quatre ans de lutte, les combattants de la liberté sont de plus en plus isolés, pris entre le feu du régime et celui du rouleau compresseur djihadiste, et ce dans l’indifférence de plus en plus générale de la communauté internationale. Alors que certains députés français (dont l’UMP Jacques Myard qui est soutenu par son parti et le PS Gérard Bapt qui lui pourrait être sanctionné par le sien) sont allés récemment en Syrie dans le but de renouer des liens avec Bachar Al-Assad et ses affidés pour combattre Daesh, les abandonnant à leur sort, il est important de montrer notre soutien aux Syriens, ainsi qu’à tous les peuples qui dans la région luttent pour leur survie et leur liberté.

Le retour de la Mère Mariam-Agnès de la Croix

2015-03-05_meyssan_delacroix_clap36On n’en entendait plus parler depuis de nombreux mois, mais la Mère Mariam-Agnès de la Croix, propagandiste du régime de Bachar Al-Assad proche de Thierry Meyssan (voir ici, , , et ), refait de  nouveau parler d’elle. Le très droitier Jacques Myard témoigne ainsi dans un communiqué publié le 27 février dernier au retour d’un voyage à Damas avec trois autres députés pour rencontrer le dictateur syrien, l’avoir croisée “de manière inopinée, dans le hall de l’’hôtel”. Coïncidence ou pas, la soeur sera demain en visite à Paris pour une conférence sur “La réalité de la situation en Syrie” dont le rendez-vous est relayé par l’ensemble de la fachosphère, incluant notamment Egalité et Réconciliation et Civitas. La salle qui doit l’accueillir appartient à l’Association immobilière de l’Ecole militaire (Asiem). Elle reçoit d’ordinaire des colloques à caractère commercial, mais à déjà été le théâtre de meetings d’extrême droite, à l’image d’une conférence de Béatrice Bourges, présidente du Printemps français, le 14 octobre dernier à l’invitation du Cercle Histoire, Culture et Patrimoine ou d’une conférence de Laurent Ozon à l’invitation du Forum Polémia le 26 novembre 2013.

Mise à jour, 29 mars 2015 : à la tribune de cette conférence, Maître Elie Hatem, Mère Agnès-Mariam de la Croix, Omran Alkhatib, président du Rassemblement pour la Syrie, et Alain Escada, président de Civitas, organisateurs de cette soirée. (Source : Medias-Presse-Info)
Mise à jour, 29 mars 2015 : A la tribune de cette conférence, Elie Hatem (FN), Mère Agnès-Mariam de la Croix, Omran Alkhatib, président du Rassemblement pour la Syrie, et Alain Escada, président de Civitas, organisateurs de cette soirée. (Source : Medias-Presse.info)

Un bien étrange colloque à l’Assemblée nationale

Le jeudi 11 décembre 2014, l’Académie géopolitique de Paris a réuni à l’Assemblée nationale Jacques Cheminade, un représentant de la secte Moon, un représentant de l’Action française un représentant du gouvernement Poutine, des partisans du régime de Bachar Al-Assad ou encore l’ambassadeur d’Iran à Paris. A l’origine de cette intrusion au Palais Bourbon : le député UMP Jacques Myard, connu pour son soutien au régime syrien. Le site Streetpress, qui était présent sur les lieux, dresse le portrait de ces étranges invités et rend compte de la haute teneur des débats qui se sont déroulés ce jour-là sous les ors de la République. Par le passé, l’Académie géopolitique de Paris avait déjà convié à l’Assemblée nationale ou au Sénat entre autres la négationniste Maria Poumier (le 22 novembre 2012) et le journaliste d’extrême droite Jean-Michel Vernochet (le 3 juillet et le 7 octobre derniers), ainsi que l’ex-ambassadeur de France à Téhéran François Nicoullaud et l’économiste Thierry Coville, tous deux considérés par une grande partie de l’opposition iranienne comme des soutiens plus ou moins affichés au régime.