Tag Archives: Internationalisme

Russie et Grèce : des procès à suivre

10995610_1677680795793908_3091674201233652150_oLe procès d’Alexandre Koltechenko et d’Oleg Sentsov vient d’ouvrir il y a quelques jours en Russie. Aujourd’hui, c’est le procès de militants anti-austérité, arrêtés lors de la manifestation du 15 juillet dernier, qui a commencé en Grèce. Une pétition de soutien a été déposée à l’ambassade de Grèce, notamment par Alain Krivine. Voici un extrait du texte de la pétition : “Le gouvernement SYRIZA-ANEL, qui a adopté le nouveau mémorandum dans la lignée des gouvernements précédents, prouve qu’il ne peut ni mettre en œuvre les nouvelles mesures d’austérité qui détruisent la vie des travailleurs et du peuple en Grèce ni réussir à opérer un renversement du NON massif de la classe ouvrière, sans recourir à la forme ultime de la domination sociale : la violence policière d’État et la répression. “ Nous essaierons de vous tenir au courant autant que possible du déroulé des événements.

Revue de presse antifasciste, juillet 2015

A Brême en Allemagne, Valentin, un militant antifasciste, est en détention préventive, accusé de faits de violence dans le cadre d’affrontements contre des hooligans d’extrême droite. La Horde donne les détails de cette affaire en français. Il est aussi possible de se tenir au courant sur le site en allemand qui lui est consacré. Pendant ce temps en Espagne, des militants communistes partis combattre Daesh aux côtés des kurdes ont été inculpés pour terrorisme. Rappelons à cette occasion que l’Espagne a adopté ces derniers mois des lois renforçant drastiquement l’arsenal répressif (voir ici, , et ). Parallèlement, les violences fascistes continuent un peu partout. Il y a quelques jours, des membres du Gud ont ainsi été incarcérés pour avoir revendiqué sur Facebook l’agression de trois étudiants noirs à la sortie d’un bar de nuit lyonnais dans la nuit du 5 au 6 juin derniers. Une ratonnade qui n’a bien entendu pas empêché Bruno Gollnisch d’aller prendre l’apéro au bar parisien de l’organisation quelques jours après. S’agissant du FN et de son entourage, signalons aussi la rencontre Florian Philippot / Brigitte Bardot, preuve pour ceux qui en douteraient des liens persistents de cette dernière avec l’extrême droite, quoi qu’elle en dise. Enfin aux Etats-Unis, le Ku Klux Klan et les néo-nazis qui manifestent contre le retrait du drapeau confédéré des bâtiments officiels de Caroline du Sud, non sans opposition de la part des militants des droits civiques néanmoins. Au milieu de ces tristes nouvelles, à noter tout de même l’action réjouissante d’un groupe anarchiste qui est allé redécorer il y a quelques jours le local de l’Oeuvre française.

Au choix ce soir : le bal des réprimé-e-s ou le bal antinational

bal-f2428CCC-juillet-15

 

 

 

Contre la farce patriotique qui va se dérouler demain, les Parisiens ont le choix ce soir entre deux événements alternatifs : le bal des réprimé-e-s contre la répression syndicale et la criminalisation des mouvements sociaux à partir de 19 heures à la Rotonde du parc de Belleville, angle de la rue des Envierges et de la rue Piat en présence de militants victimes de répression et le grand bal antinational à partir de 19h30 au local de la CNT, 33 rue des Vignoles. Cliquer sur les images des affiches pour les agrandir.

Alexandre Koltchenko : compte-rendu de la manifestation parisienne du 30 juin 2015

Nous étions hier soir à Paris une quarantaine de personnes, dont un bon nombre d’Ukrainiens, de Russes et de Tchétchènes, à manifester notre soutien à Alexandre Koltchenko, Oleg Sentsov et l’ensemble des prisonniers politiques actuellement détenus en Russie, dans une ambiance international(ist)e et bon enfant.

Koltchenko / Sentsov : Liberté pour les antifascistes de Crimée, kidnappés et emprisonnés par l’Etat russe !

Kolchenko-1024x732-1cc2cDeux initiatives auront lieu dans les prochains jours à Paris pour soutenir Alexandr Koltchenko et Oleg Sentsov, deux antifascistes ukrainiens illégalement détenus par la Russie, ainsi que plusieurs autres en province. Tout d’abord, une soirée débat samedi 27 juin à partir de 18 heures au local de la CNT parisienne au 33 rue des Vignoles. Ensuite, un rassemblement devant l’ambassade de Russie le 30 juin, toujours à 18 heures. Paris-Luttes.info donne le détail de ces rendez-vous. Une pétition peut aussi être signée. Voir aussi sur le site d’Alternative libertaire un appel pour sa libération et la liste des événements à venir pour les soutenir, à Paris et en province. Pour en savoir plus, nous vous proposons d’écouter le reportage consacré par L’Actualité des Luttes aux rassemblements du 11 avril dernier devant les ambassades de Russie et d’Ukraine :

Article initialement publié le 25 juin 2015

Rassemblement antifasciste à 17 heures à Quimper

Contre l’extrême droite emmenée par Quimper Résistance et Adsav qui compte manifester aujourd’hui à Quimper contre “l’islamisation”, le collectif antifasciste local appelle à un contre- rassemblement ce mardi 30 juin à 17 heures place Saint-Corentin. Voir ci-dessous le texte de l’appel (cliquer pour agrandir).10983336_836715449730126_5687440154931200758_o

Rassemblement ce soir à Paris contre le massacre de 42 personnes par Daesh à Kobanê

Photo Ornella Guyet
Photo Ornella Guyet

Le Conseil démocratique kurde en France (CDKF) appelle à manifester ce soir vendredi 26 mai à 18 heures place de la République à Paris, pour protester contre le massacre de 42 personnes à Kobanê par des troupes infiltrées de l’État islamique. Lire son communiqué sur Facebook ou sur le site de L’Humanité, ainsi que les précisions apportées par Paris-Luttes.info.

L’autre 8 mai 1945

Sétif, 8 mai 1945.
Sétif, le 8 mai 1945.

Le 8 mai 1945 marque la fin de la Seconde guerre mondiale et du nazisme, dont on célébre aujourd’hui le 70e anniversaire. Mais cette date marque aussi le début de la guerre d’Algérie. Le quotidien L’Humanité et le site militant Rebellyon consacrent tous deux un dossier aux massacres de Sétif et de Guelma, au cours desquels la police, des milices de colons et l’armée française ont tiré sur des foules fêtant la victoire alliée, le retour des premiers tirailleurs algériens dans leurs foyers mais revendiquant surtout l’indépendance de la colonie française. Mediapart propose également de visionner un documentaire sur le sujet (l’accès en est toutefois payant). De son côté, l’Union pour le Communisme développe un point de vue marxiste révolutionnaire. Pour lutter contre l’oubli, des rassemblements sont organisés devant les mairies un peu partout en France. A Paris, c’est à 15 heures sur le Parvis de l’Hôtel de Ville.

Pour un 1er-Mai internationaliste et solidaire !

D. R.
D. R.

A côté des traditionnelles manifestations ouvrières, qui sont toujours une occasion de mettre en avant nos revendications sociales, ce 1er-Mai sera aussi une occasion d’exprimer notre solidarité avec nos camarades du monde entier, par exemple en Iran, comme nous y appelle la Campagne pour la libération des prisonniers politiques en Iran :

“Des centaines de travailleurs et de militants ouvriers sont harcelés, emprisonnés et torturés ; leurs « crimes » sont posséder un livre, publier leur point de vue sur facebook ou se rassembler pour réclamer le versement de salaires impayés. Ils sont attaqués pour avoir revendiqué le droit de grève, de se rassembler et de former des syndicats indépendants ou d’autres organisations ouvrières. […] En plus de la répression de leurs droits politiques et civils, les travailleurs doivent faire face à la détérioration de leurs conditions économiques en Iran. Pour la classe ouvrière, cela signifie que des millions de familles sont tombées sous le seuil de pauvreté. Actuellement, il y a de nombreuses protestations contre le régime en Iran. La population proteste contre la brutalité du régime et lutte pour obtenir la liberté d’expression. Il y a aussi un développement du militantisme chez les travailleurs qui s’organisent dans des syndicats indépendants. Ces protestations ont besoin de votre soutien. Les prisonniers politiques en Iran ont besoin de votre soutien, puisqu’ils ne peuvent pas faire entendre leurs voix. […]”

Comme chaque 1er-Mai depuis vingt ans, une manifestation sera également organisée à Paris pour rendre hommage à Brahim Bouarram, ce jeune Marocain jeté dans la Seine le 1er mai 1995 en marge du défilé du Front national. A noter enfin, la manifestation contre le racisme et l’austérité qui aura lieu à Noisy-le-Grand, toujours en région parisienne.