Tag Archives: Ginette Hess-Skandrani

Grande pétition rouge-brune pour la sortie de la France de l’Otan

Comité Valmy (bis) : parallèlement à ses sorties anti-migrants, le Comité Valmy vient de lancer une énième pétition confusionniste pour la sortie de la France de l’Otan, intitulée “Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré”. Cet “appel pluraliste” a été signé par un ensemble de groupuscules souverainistes et d’anti-impérialistes campistes de gauche comme de droite aux noms évocateurs : Collectif Résistance et renouveau gaullien, Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle, Association France – Corse , Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR, Association NordSudPatrimoineCommun, Mouvement Républicain de Salut Public, Comaguer, Editions Démocrite, Association Espace Che Guevara Bolbec 76210, Cercle des Patriotes optimistes. Parmi les signatures individuelles, on compte plusieurs anciens hauts gradés de l’armée ou d’anciens ambassadeurs, mais aussi Thierry Meyssan, Raphaël Berland (Cercle des Volontaires), la négationniste Ginette Skandrani, Bruno Drweski et plusieurs de ses amis (Jean-Pierre Page, Yves Vargas), les larouchistes Jacques Cheminade et Christine Bierre, l’inévitable Pierre Lévy de BRN-Ruptures, l’hagiographe de Staline Dominico Losurdo, la complotiste Chantal Dupille dite Eva R-esistons, le blogueur Lucien Pons (du Comité pour une Nouvelle Résistance), Bassam Tahhan, le couple Moumbaris (d’anciens militants de l’ANC qui se définissent comme “marxiste-léniniste-staliniste”), Yannick Herve (ex-UPR, qui signe en tant que “souverainiste de gauche”), la journaliste de Sputnik News Françoise Compoint, le journaliste d’extrême droite Jean-Michel Vernochet, le blogueur cégétiste Jacques Tourteaux, le blogueur Christian Hivert qui tout en se disant “communiste libertaire” anime le site “anti-antifa” mouvementautonome.com, François Belliot (collaborateur du Réseau Voltaire et d’Arrêt sur Info, qui signe en tant qu’ “homme de lettres”), le Comité anti-impérialiste mais aussi des militants communistes, gaullistes, du PRCF, de l’UPR, du Front de Gauche, de Nouvelle Donne, du Mouvement du 14-Juillet ou du M’Pep (ils signent encore sous cette dénomination). Des sites et blogs ont également adjoint leur signature, dont Wikistrike, le Réseau Voltaire, Planète non violence (tous trois complotistes), Palestine Solidarité (site “antisioniste” publiant des négationnistes), La Pensée libre (revue animée par Bruno Drweski), La Voix de la Libye (site kadhafiste de Ginette Skandrani), etc. Le Comité Valmy est un habitué du genre : on se souvient en particulier de son “Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci” initialement paru en 2012 et republié récemment, sous lequel on retrouvait le même mélange moisi.

Alain Gresh donne une conférence sur le Yémen à l’invitation d’un collectif douteux

Hamrouni et Gashgavhi à Téhéran lors des cérémonies du 36e anniversaire de la révolution islamique.
Hamrouni et Ghashgavhi à Téhéran lors des cérémonies du 36e anniversaire de la révolution islamique. (Cliquer pour agrandir)

Demain soir, Alain Gresh, journaliste au Monde diplomatique, donnera une conférence sur la situation au Yémen au Palais des Congrès de Montreuil, à l’initiative du Collectif Français Pour La Liberté des Peuples. La conférence sera animée par le principal porte-voix de ce collectif, Sayeed Imededdin Hamrouni, un Tunisien chiite proche du régime iranien qui pense que la révolution iranienne aurait dû être un modèle pour la révolution tunisienne. Il intervient régulièrement dans des médias iraniens comme l’Irib ou l’Iranian Quran News Agency (Iqna) et a par exemple participé aux cérémonies célébrant le 36e anniversaire de la révolution islamique tant en France qu’en Iran. Sur Facebook, il est entre-autres ami avec Gilles Munier et Jacob de Meknés (autre nom de Jacob Cohen), et pose en compagnie du quenellier iranien Haméd Ghashghavi. Le Collectif Français Pour La Liberté des Peuples est aussi activement soutenu par la négationniste et kadhafiste Ginette Skandrani, et relayé par le Cercle des Volontaires ainsi que par des groupes Facebook favorables à Bachar Al-Assad. En 2007, Alain Gresh avait accordé une interview au Centre Zahra, une officine chiite liée au régime iranien et dont le fondateur Yahia Gouasmi préside depuis 2009 le Parti antisioniste. Surtout, il avait fait polémique en 2009 en recensant positivement l’ouvrage de Paul-Eric Blanrue Sarkozy, Israël et les Juifs. Mise à jour, 23h51 : Alain Gresh nous indique par mail que cette conférence n’aura pas lieu. Dont acte.gresh_skandrani

Camp de Yarmouk : Syriens et Palestiniens unis contre la dictature

Vendredi dernier se tenait à Paris une manifestation contre le massacre des réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk, situé en Syrie. Puisque les soutiens de Bachar Al-Assad tentent de faire passer ce dictateur pour un allié des Palestiniens, certains n’ont pas manqué d’appeler à ce rassemblement, tels Le Cercle des Volontaires dans son agenda ou Ginette Skandrani sur Facebook. Manque de chance pour eux : il se trouve que se sont justement les troupes d’Assad qui bombardent le camp de Yarmouk depuis le début du conflit. Du coup, si de rares soutiens du dictateur syrien ont tenté de se montrer sur le parvis du Trocadéro, ils sont vite repartis, écœurés, en voyant la forêt de drapeaux palestiniens et de l’opposition démocratique syrienne et en entendant les discours des organisateurs qui ont souligné à plusieurs reprises que Bachar Al-Assad n’était pas l’ami des Palestiniens. A noter qu’en Palestine même la solidarité s’organise avec les habitants du camp, désormais également pris sous le feu de l’Etat islamique.

Syriens et Palestiniens côte-à-côte contre la dictature (nous avons floutés les visages des manifestants pour des raisons de sécurité).
Syriens et Palestiniens côte-à-côte contre la dictature (nous avons flouté les visages des manifestants pour des raisons de sécurité). (Photo Soliranparis)