Tag Archives: Egalité et Réconciliation (E&R)

Association politique classée à l’extrême droite et fondée en juin 2007 par Alain Soral (qui la préside) ainsi que par Jildaz Mahé O’Chinal et Philippe Péninque, deux anciens militants du Groupe union défense (GUD).

ERTV dans la jungle de Calais : une obscénité sans limite

Vincent Lapierre tentant d'expliquer à des Syriens qui ont fuit Bachar Al-Assad et Daesh que puisque le premier combat le second, alors il "est bien".
Doigt levé, Vincent Lapierre tente d’expliquer à des Syriens qui ont fuit Bachar Al-Assad et Daesh que puisque le premier combat le second, alors il “est bien”.

Vincent Lapierre, le bras cassé d’ERTV, est allé réaliser un reportage dans la jungle de Calais. Donneur de leçon, il a tenté d’expliquer à des réfugiés syriens qui lui sont opposés les bienfaits de Bachar Al-Assad contre Daesh (“Bachar fights with Daesh”, dit-il…), quand eux lui ont répondu qu’à leurs yeux les deux étaient de mèche. Découvrant quelques épiceries de fortune au milieu du bidonville, il “analyse” : “comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup de commerces. […] Donc c’est assez florissant. Activité économique assez florissante”. Ensuite, il s’est rendu dans une “discothèque” (en réalité une tente où sont organisées des projections de films et des soirées dansantes avec les moyens du bord), sous-entendant que finalement, les migrants ne sont pas si malheureux puisqu’ils peuvent s’amuser, avant de rencontrer un Calaisien qui les soutient, disant ne faire aucune différence entre Français et étrangers quand Lapierre lui suggère avec insistance qu’il faudrait s’occuper en priorité des Français pauvres. Tout en partageant le repas de migrants afghans, Lapierre a cherché à savoir s’il y a une “mafia” dans la jungle, et est parvenu à trouver un réfugié syrien pour lui expliquer que les Afghans gèreraient les passage vers l’Angleterre au détriment des autres migrants. Jouant sur les tensions entre migrants, parlant depuis son confort occidental, Lapierre n’a décidément aucune limite dans l’obscénité, osant demander au même migrant, pourquoi il fuit son pays plutôt que de “le défendre” dans le cadre de la guerre qui le ravage, avant de lui faire dire que Bachar Al-Assad pourrait être une solution. Enfin, Lapierre a fini son reportage en donnant inévitablement la parole aux riverains mécontents, dont l’un accuse les soutiens des réfugiés de “les pousser à l’altercation” et l’autre explique que des Calaisiens souhaitent s’armer. Et de conclure sur les méfaits de l’immigration et des “bobos” qui soutiennent les migrants alors qu’il n’y a pas de travail pour les Français… En août dernier, ce sont des militants de Britain First (La Grande-Bretagne d’abord) qui sont allés à Calais rencontrer des migrants afin de tenter de les dissuader de rejoindre le Royaume-Uni (source : youtu.be/Wa80bT4LbxI).

Le FUIQP de Saïd Bouamama diffuse un dessin antisémite tiré d’Egalité et Réconciliation

Le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP), une organisation dont le porte-parole est le sociologue Saïd Bouamama, également proche de Michel Collon, vient de publier sur Facebook un dessin antisémite tout droit sorti d’Egalité et Réconciliation.

L’original :

Source : egaliteetreconciliation.fr/Les-dessins-de-la-semaine-34186.html
Source : egaliteetreconciliation.fr/Les-dessins-de-la-semaine-34186.html (26 juillet 2015)

Sa reprise par le FUIQP :

2015-12-12_fuiqp_er2L’évidence de la rhétorique dieudonniste qui consiste à mettre en concurrence les victimes de la Shoah et celles de l’esclavage aurait pourtant dû sauter aux yeux d’une organisation qui se dit “antiraciste”. Et cet Européen blanc aux cheveux poivre et sel qui enseigne à de petits Africains (représentés eux aussi en usant des clichés racistes les plus crasses), qui porte une chemise blanche entr’ouverte ne figurerait-il pas un certain philosophe, tête de Turc habituelle des antisémites de tous poils ? Ou bien cet autre philosophe réactionnaire, lui aussi d’origine juive mais porteur de lunettes, auteur d’un retentissant “Taisez-vous !” dans une célèbre émission de télévision, les deux étant fondus dans une sorte de chimère au nez crochu ? Jusqu’aux livres tenus en main par les enfants, qui sont estampillés “Fernand Nathan”, du nom du fondateur d’origine juive des éditions Nathan, qui éditent de nombreux manuels scolaires. Tout ceci ne viserait-il pas in fine à faire porter aux Juifs la responsabilité du colonialisme ? Mais non : pas ému pour un sou, le FUIQP n’y voit que de “l’humour”,  et qui plus est “au service des luttes”.

Mise à jour, 12 décembre, 23h35 : Quelques minutes après la publication de notre article, le FUIQP a retiré ce dessin de son mur. Il sera resté en ligne près de huit heures.

Mise à jour, 13 décembre, 10h45 : La référence aux éditions Nathan est tirée d’une déclaration faite par Dieudonné à la télévision iranienne, référence reprise depuis dans un de ses spectacles : “il faut savoir que le sionisme, en France, ça commence dans les manuels scolaires. Fernand Nathan, il s’appelle, celui qui écrivait l’histoire pour tous les petits Français. Cet homme est un sioniste !” (voir, à 4 min 27 : youtube.com/watch?v=TPzgWB46iek La vidéo date de 2011, selon Le Figaro) Merci aux deux lecteurs qui nous ont fourni ces précisions.

Mise à jour, 13 décembre, 18h31 : Dans une autre interview à la télévision iranienne, Dieudonné a expliqué que selon lui, “90 % des bateaux qui déportaient les Noirs d’Afrique vers les Antilles appartenaient à des Juifs, et la majorité des marchands d’esclaves étaient des Juifs.” Dans la même vidéo, il soutenait également qu’il y avait beaucoup de liberté d’expression en Iran. Merci au lecteur qui nous l’a signalée. (Voir, à 5 min 8 sec et 2 min : youtube.com/watch?v=pt_jvLaskM8)

Des menaces de François Asselineau (UPR) : “nous les avons dans le collimateur et nous n’allons pas les rater !”

asselineau_tractFrançois Asselineau me fait les honneurs de son dernier “Entretien d’actualité” publié le 8 décembre. Très inquiet de son manque de succès électoral, il l’attribue à la “censure” des médias. Il en avait d’ailleurs fait le slogan de campagne de l’UPR pour ces élections régionales : “Le parti qui monte malgré le silence des médias”. Mais quand la presse parle de lui, il n’est pas content non plus. Le déclencheur de son ire ? Un article de Streetpress repris par Le Monde et Libération, que j’avais également signalé, et qui souligne son conspirationnisme. Après avoir invité ses auditeurs à “aller se renseigner un petit peu sur qui sont les financiers de Streetpress” (il y a quelques mois, la revue de feu Emmanuel Ratier Faits et documents avait “révélé” sur le site d’Egalité et Réconciliation que le patron de Streetpress était… Juif) , il poursuit, très énervé : “Nous avons affaire à une véritable petite nébuleuse de fascistes – parce qu’il faut dire le mot, ce sont des fascistes – qui interdisent tout débat démocratique et qui croient que le grand retour du maccarthysme est arrivé.” Et Asselineau de menacer : “maintenant nous les avons dans le collimateur et nous n’allons pas les rater !” Sont visés par ces paroles Rudy Reichstadt de Conspiracy Watch, Streetpress et moi-même, ainsi que notre entourage professionnel ou militant (les fameuses “nébuleuses”). Écouter l’extrait :

PS : Parmi les articles intéressants parus sur François Asselineau pendant ces élections, notons ce portrait sur le site de France Télévisions. O. G.

Source : youtube.com/watch?v=c7RhXZJPDfg (à 21 min 30)

Quand Netanyahou fait le bonheur à la fois d’E&R et de la LDJ

Il y a deux jours, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui dirige un gouvernement de droite conservatrice et d’extrême droite, a stupéfié le monde entier en faisant porter la responsabilité de la Shoah en grand Mufti de Jérusalem, Haj Amin Al-Husseini, à l’époque réfugié en Allemagne nazie : « Il s’est envolé vers Berlin. Hitler ne voulait pas à l’époque exterminer les juifs, il voulait expulser les juifs. Et Haj Amin Al-Husseini est allé voir Hitler en disant : “Si vous les expulsez, ils viendront tous ici.” “Que dois-je faire d’eux ?”, demanda-t-il. Il a répondu : “Brûlez-les. » Une thèse qui fait le bonheur des négationnistes et de leurs soutiens, mais aussi des plus fanatiques supporters de la politique de colonisation israélienne, à savoir la Ligue de Défense juive, qui a d’ailleurs agressé un journaliste lors de la manifestation qu’elle a organisé hier devant l’AFP contre “la désinformation des médias sur Israël”. Cliquer pour agrandir :2015-10-23_bricmont_netanyahou 2015-10-23_er_netanyahou2015-10-23_er_netanyahou_coms12015-10-23_er_netanyahou_coms22015-10-23_er_netanyahou_coms32015-10-23_er_netanyahou_coms42015-10-23_er_netanyahou_coms52015-10-23_ldj_netanyahou2Si le grand Mufti a effectivement incité des musulmans – essentiellement bosniaques, pas palestiniens – à s’engager dans la Waffen-SS, fondant la division Handschar, il n’est certainement pas à l’origine de la Shoah, qui avait commencé bien avant cette déclaration supposée, dont la seule source est un témoin au procès d’Adolf Eichmann. De plus, le mufti était à l’époque marginalisé tant auprès de son peuple qu’auprès des nazis, qui se méfiaient de lui et le méprisaient, même s’ils l’utilisaient pour leur propagande. Plusieurs médias proposent une revue des réactions suscitées par cette déclaration de Netanyahou, citons par exemple Courrier International, Le Monde ou Le Point.

Les malheurs de Vincent Lapierre (E&R)

2015-10-12_er_intersyndicale-2Vincent Lapierre, “reporter” à E&R TV, s’est fait exclure de la manifestation intersyndicale de jeudi dernier par des militants de la CNT puis d’Ensemble!, appuyés par quelques cégétistes. Certains manifestants ont aussi refusé de répondre à ses questions après lui avoir demandé qui il était. Du coup, ça pleurniche chez E&R, qui vient de mettre la vidéo en ligne  : “À travers les tensions qui ressortent de ce reportage, on constate la puissance de l’intoxication médiatique, une véritable peur du loup s’emparant des syndicalistes quand les mots « Égalité & Réconciliation » sont prononcés. Il est vrai que le mot « CGT » ne fait plus peur au grand patronat et à l’élite depuis longtemps… Notre question : le refus manifeste de répondre aux interrogations du reporter vient-il d’un défaut d’arguments – résultat flagrant d’une défaite idéologique –, ou de la volonté d’exclure E&R du débat, un blocage instillé par la propagande ?” Comme s’il y avait un quelconque débat à avoir avec Soral et ses sbires, qui montrent d’ailleurs par leurs propos sur la CGT dans quelle estime ils tiennent l’action syndicale…

Des documents inédits sur la sphère Soral

Streetpress vient de publier des documents inédits qui permettent de mieux appréhender le fonctionnement d’Égalité et Réconciliation, la formation d’Alain Soral. Au menu : extraits de livres de compte, d’échanges mails, stratégie sur Wikipedia, craintes de dissolution, etc. Cet article annonce la parution ce mercredi du livre de Robin d’Angelo et Mathieu Molard, Le système Soral – Enquête sur un facho business, aux éditions Calmann-Lévy.systèmesoral

Dans Le Ravi de cet été : comment Chouard a chu

Capture

Dans sa dernière mouture, le mensuel satirique de Provence-Alpes-Côte-d’Azur Le Ravi s’intéresse à la chute d’Etienne Chouard. Il revient notamment sur ses liens avec Égalité et Réconciliation Paca, au travers en particulier de l’association Culture libre, gérée par Frédéric Maucherat, pilier de l’association d’Alain Soral qui a conçu le site web d’E&R Paca, et qui diffuse de manière payante des DVD de conférences d’Etienne Chouard. Autre point intéressant : le fils d’Etienne Chouard, que Le Ravi a pu interviewer,  a un temps adhéré à E&R, mais se sent aujourd’hui plus proche de l’UPR.

Concours de dessins négationnistes en Iran : le secrétaire général de la Feco démissionne

Le dessinateur Bernard Bouton a dû démissionner de son poste de secrétaire général à la Fédération des organisations de caricaturistes (Federation of Cartoonists Organizations – Feco) suite à sa participation au concours de dessins sur l’Holocauste organisé par le régime iranien en réaction aux attentats de janvier en France, pour laquelle il a fourni des explications bien peu convaincantes. Pierre Ballouhey, vice-président de la Feco France, est revenu récemment sur cette affaire dans une interview dans laquelle il rappelle souligne la répression que fait subir le régime iranien aux caricaturistes qui n’ont pas l’heur de lui plaire. Il rappelle aussi quelques évidences :

“House of Cartoon est une officine du gouvernement Iranien, elle organise des concours contre les ennemis du gouvernement théocratique, ennemis qu’il veut anéantir : les dessinateurs de Charlie, les juifs, la démocratie, le liberté d’expression… et Daech. Personne ne les blâmera de cibler Daech, sauf que ce sont des sunnites donc leurs ennemis. J’ai fait beaucoup de dessins contre Daech et Boko Haram, ils sont parus dans Jeune Afrique et c’est ma fierté, ils sont vus dans toute l’Afrique. Mais il ne me viendrait jamais à l’idée de les envoyer à ces bandits d’ayatollahs. Le gouvernement d’Iran a le droit d’organiser des concours douteux et pourris mais on a le droit de ne pas y participer, surtout si on a la charge de représenter les dessinateurs de tous les pays.”

Rappelons que plusieurs dessinateurs proches d’Egalité et Réconciliation ont participé à ce concours.

Strasbourg : portrait des deux fachos anti-Monsanto

On en sait plus sur les militants d’extrême droite qui sont intervenus samedi sur la manifestation contre Monsanto à Strasbourg. Le chef de la bande, Jimmy Tomasella, se définit lui-même comme un vegan, catholique traditionaliste et membre d’Egalité et Réconciliation. Sous le pseudonyme de Jimmy Virtus, il affiche également des convictions monarchistes, et vend des jus de fruits sous la dénomination de Virtus (entreprise basée à Mulhouse), suivant des préceptes inspirés de Thierry Casasnovas. Il vend aussi sur Facebook les t-shirts arborant le logo du Cercle Proudhon que lui et ses comparses portaient à la manifestation. Il publie enfin de nombreuses vidéos dans lesquelles il fait part de ses pensées. Par exemple, dans « La remigration par l’introspection » (sic) il en appelle à la « virilité » et à la « fierté raciale » des « Français de souche » et cite Serge Ayoub. Dans une autre vidéo intitulée « Pourquoi les Français se convertissent à l’islam ? », il cite Monseigneur Lefebvre et dénonce la « juiverie mondialiste » et le « militantisme laïcard » ainsi que l’islam comme « outil de la judéo-maçonnerie » (ce qui ne l’empêche pourtant pas de faire la promotion de Fils de France). Quant au au judaïsme, ses valeurs seraient selon lui à rejeter car “antinomiques” avec celles du christianisme et parler de “valeurs judéo-chrétiennes” relèverait donc d’une “imposture”. Pour le justifier, il mobilise même la vieille thèse antisémite chrétienne selon laquelle les Juifs seraient responsables de la crucifixion de Jésus Christ… Son comparse Arnaud Blondé ne vaut gère mieux : il affiche en photo de couverture de son compte Facebook une image de soutien au négationniste Vincent Reynouard. Par ailleurs, tous deux étaient accompagnés sur la manifestation contre Monsanto par la webTV Alsa Sondage, qui depuis un certain temps déjà assure la promotion de Jimmy Tomasella et de son véganisme et qui a depuis tourné une nouvelle vidéo pour dédouaner les deux militants d’extrême droite de tout fascisme et condamner l’action des militants du NPA et des antifascistes. A noter que le « journaliste » d’Alsa Sondage est le seul du groupe a avoir reconnu tout sourire face à la caméra de Tanaris News qui a filmé l’altercation avoir pris part à la Manif pour Tous. Rappelons que suite à cette opération, Jimmy Tomasella et ses amis ont reçu le soutien d’Egalité et Réconciliation, de Quenel + et, via Facebook, de Vincent Vauclin.

Tomasella_er2015-05-26_tomasella_cercleproudhon2015-05-26_Virtus_négationnisme

 

 

Jimmy Tomasella chez E&R, les t-shirts “Cercle Proudhon”, propagande dieudonniste sur la page de Virtus. (Cliquer pour agrandir)

Des nouvelles de Vincent Lapierre, le chaviste soralien

Vincent Lapierre, le chaviste soralien, joue désormais les “reporters” pour ERTV. Parmi ses faits d’armes, avoir tenté le 12 mai dernier d’interroger Olivier Besancenot sur le Venezuela à la sortie d’un débat (où étaient également présents Daniel Mermet et Edwy Plenel) ayant suivi une projection du film On est vivants de Carmen Castillo au MK2 Hautefeuille (Paris). Insistant, l’ex-militaire a été écarté par le service d’ordre du NPA et en a tiré une vidéo tournée en caméra cachée dans laquelle il se plaint d’avoir été “agressé”. Pitoyable…

Pendant l'altercation, Lapierre compare la domination néo-coloniale qu'ont fait subir pendant des années les Etats-Unis à l'Amérique latine à celle qu'ils feraient subir à la France, pourtant elle-même puissance impérialiste.
Face à Besancenot, Lapierre a osé comparer la domination néo-coloniale qu’ont fait subir pendant des années les Etats-Unis à l’Amérique latine à celle qu’ils feraient subir selon lui aujourd’hui à la France, pourtant elle-même grande puissance impérialiste.
Les "nouveaux médias" selon Lapierre : Jonathan Moadab (AIL), lui-même et Joe Le Corbeau (Croah.fr). A noter que malgré ses faits d'armes, Lapierre a été invité par TV5Monde le 31 mars dernier pour parler du Venezuela.
Les “nouveaux médias” vus par Lapierre : Jonathan Moadab (AIL), lui-même et Joe Le Corbeau (Croah.fr).