Tag Archives: Dieudonné

Humoriste d’abord connu pour son duo comique avec Elie Semoun et son engagement antiraciste, Dieudonné M’Bala M’Bala a commencé à partir de 2002 à tenir des propos de plus en plus antisémites, avant de finir carrément à l’extrême droite, s’engageant aux côtés du clan Le Pen et d’Alain Soral à partir de 2004.

Mr Mondialisation demande à Dieudonné de le citer

Le 23 mai dernier, Dieudonné, jamais à une récupération près, faisait la promotion de la marche mondiale contre Monsanto sur sa page Facebook. Pour ce faire, il a repris, sans le citer, l’extrait d’un texte issu du site de Mr Mondialisation. Une reprise qui n’a gêné l’intéressé que sur un point : le fait que Dieudonné, à qui il donne du “cher Dieudonné”, ne l’ait pas cité. Mais quand tu “copies/colles” notre texte, mot pour mot, que visiblement tu apprécies, utilise des guillemets et note ta source, le prie Mr Mondialisation. Car voler mes paroles pour mener à ton site qui vend des portes-clés en PU et des t-shirts made in Bangladesh, c’est pas vraiment mes valeurs. Merci.” Ainsi, Mr Mondialisation dit explicitement qu’il ne serait pas gêné de voir Dieudonné assurer sa publicité… Et lui reproche même de ne pas la faire ! Le fait que parmi les “valeurs” de ce dernier figure en bonne place l’antisémitisme ne semble pas être pour lui un motif pour, au contraire, demander le retrait d’une telle citation. Il a beau jeu ensuite de prétendre défendre “l’humanisme”, la “tolérance” ou la “fraternité”… et désormais le droit d’auteur !2015-06-01_dieudonne_mrmondialisation3

Politis sert la soupe à Christophe Oberlin

Après Bastamag et Carlos Latuff, c’est au tour de Politis d’ouvrir ses colonnes à un autre militant pro-palestinien aux orientations pourtant problématiques : Christophe Oberlin. Le chirurgien s’y exprime sur l’adhésion récente de la Palestine à la Cour pénale internationale. Néanmoins, ce choix éditorial pose question car Oberlin est par ailleurs un soutien indéfectible de l’ex-humoriste Dieudonné depuis l’époque où, en 2004, ils avaient mené ensemble la liste Europalestine en Ile-de-France. Déjà en septembre dernier, un collectif libertaire de Givors (Rhône) s’était ému de l’invitation du chirurgien à un débat sur la Palestine, soulignant que malgré “l’importance du travail médical et humanitaire mené à Gaza, un travail auquel M. Oberlin a pris part activement, il nous semble que de par ses prises de positions politiques la présence de ce dernier pose question”. Ce collectif rappelait dans sa lettre aux organisateurs certaines déclarations de Christophe Oberlin qui ne laissent aucun doute quant à ses idées : “Quand on dit qu’on n’aime pas les juifs, il est évident que cela désigne ceux qui soutiennent un état raciste dans ses lois et ses actes. Ce qui veut dire qu’on n’aime pas les juifs racistes, rien d’autre. C’est le message de Dieudonné. Et voilà qu’on voudrait faire tomber cela sous le coup de la loi. C’est déloyal et stupide.” Ou encore : “Ceux qui condamnent Dieudonné n’ont pas assisté à ses spectacles, et n’ont pas réalisé qui est son public : un public de jeunes, extraordinairement diversifié, qui représente une France fraternelle, fondamentalement antiraciste, la France de demain.” Et enfin : “Quand quelqu’un se fait photographier devant Auschwitz en faisant une quenelle, ça ne porte pas atteinte à ma dignité ni à celle de ceux qui sont morts en déportation. Par contre c’est un geste fort à l’encontre de tous ceux qui tentent de masquer les crimes d’Israël derrière les crimes nazis. C’est à eux que ce discours s’adresse.” Des propos tenus sur le site Arretsurinfo.ch animé par Silvia Cattori, journaliste suisse proche des milieux négationnistes et propagandiste complotiste. Qu’un hebdomadaire comme Politis, engagé à gauche, continue d’accorder du crédit à un tel personnage est donc tout à fait affligeant.

2015-04-05_politis_oberlin2

Cynthia McKinney assure la promotion de Dieudonné

Cynthia McKinney, ex-élue à la chambre des représentants des Etats-Unis pour le Parti démocrate  puis ex-candidate du Green Party (Les Verts) à l’élection présidentielle de 2008, est surtout connue pour défendre diverses théories du complot, notamment sur le 11-Septembre. Elle vient de publier aujourd’hui sur Twitter un commentaire faisant la promotion de Dieudonné, s’attirant nombre de réactions hostiles de la part d’utilisateurs du réseau social. Rien de plus logique pour une militante qui aime à fréquenter certains milieux suprémacistes noirs et diverses personnalités négationnistes.2015-03-11_mckinney_dieudonné

Un candidat UPR à la députation serait-il dieudonniste ?

@L_OBUS, un compte Twitter qui s’est spécialisé dans le démontage des discours de l’UPR, affirme captures d’écran à l’appui que Yannnick Herve, candidat UPR à une élection législative partielle dans le Doubs, serait dieudonniste. Pour le moment, l’authenticité des propos mis en cause n’est à notre connaissance contestée ni par les pro-UPR qui suivent ce compte, ni par le candidat lui-même. Celui-ci aurait donc suggéré le 31 mars 2014, jour de la nomination de manuel Valls comme Premier ministre, souhaiter voir Dieudonné devenir ministre de la culture (en précisant face à un interlocuteur qui croyait à une blague, “Non. J’étais sérieux.”). Le 11 janvier de la même année, il aurait déjà déclaré que le geste dit de la “quenelle” n’avait selon lui aucun rapport avec un salut nazi : “Quand on associe le geste de la quenelle à un salut nazi, c’est normal de confondre dictature et démocratie”. Si ces propos ont depuis été supprimés de son compte Facebook, on peut en revanche toujours y lire un petit texte complotiste datant du 28 décembre 2012 dans lequel il expliquait que Mai-68 aurait été une “petite révolution fiancée (sic) par la CIA” pour démettre De Gaulle de ses fonctions, que le Watergate aurait été dû au fait que Nixon aurait “écart[é] les Juifs de son gouvernement” et que Kennedy aurait été assassiné pour avoir voulu “combattre les banques”. Toujours selon le même compte Twitter, Yannick Hervé, délégué départemental pour le Bas-Rhin qui dit avoir une “sensibilité de gauche” dans son texte de présentation sur le site de l’UPR, se serait opposé à l’exclusion d’Erick “Bozz” Mary du parti suite à l’affirmation par ce dernier de sympathies dieudonnistes auxquelles il associait le nom de la formation dirigée par François Asselineau.

Le Cercle des Volontaires n’aura pas longtemps pris ses distances avec Alain Soral

Le Cercle des Volontaires (CDV), qui le 3 décembre avait décidé de prendre ses distances avec Alain Soral, a fait sans grande surprise marche arrière le 17 en publiant une deuxième tribune invitant cette fois à “ne pas jeter le Bonnet avec l’eau du bain” (Bonnet est le vrai nom de famille d’Alain Soral) soulignant cette fois les prétendues “qualités du personnage” : “courage”, “pertinence de l’analyse”, “homme en action”. A noter que pour ses trois ans, le CDV lance une émission de webTV sous-titrée dans un anglais approximatif afin de propager sa “pensée” à travers le monde. Sur Alain Soral et Dieudonné, on préférera lire cet article publié en début de semaine par Memorial98 sur la stratégie médiatique de Dieudonné, ou visionner ce reportage de France 4 réalisé en immersion dans un stage survivaliste organisé par Egalité et Réconciliation.

Retour sur le projet de nouveau parti d’Alain Soral et de Dieudonné

Tant Qu’Il Le Faudra !, le site de la Commission nationale antifasciste (Cnaf) du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), revient sur le projet annoncé par Alain Soral et Dieudonné de fonder un parti appelé “Réconciliation nationale”. Simple annonce ou perspective concrète ? Il est trop tôt pour le dire. Le site de la Cnaf rappelle en tout cas dans quelles conditions l’idée en est venue à Alain Soral, à savoir un conflit avec l’eurodéputé Front national et théoricien conspirationniste Aymeric Chauprade qui, face à la menace brandie du « fondamentalisme islamique sunnite », prône depuis août un rapprochement stratégique avec la droite israélienne. Comme le souligne Tant Qu’Il Le Faudra !, “c’en était trop pour Alain Soral, tenant d’un ancrage profond de l’extrême droite dans l’antisémitisme à connotation complotiste.” Depuis, le conflit entre les deux énergumènes et leurs partisans respectifs s’est envenimé, à coups d’insultes et de menaces.