Tag Archives: Akif Pirinçci

Allemagne : Akif Pirinçci, la nouvelle coqueluche de Pegida

Lutz Bchmann et Akif Pirinçci à la tribune de Pegida. (D. R.)
Lutz Bachmann et Akif Pirinçci à la tribune de Pegida. (D. R.)

Toujours en Allemagne, le mouvement Pegida, que l’on croyait moribond il y a quelques mois, revient en force. Lundi dernier, 15 000 à 18 000 personnes ont défilé dans les rues de Dresde pour son premier anniversaire. Une manifestation qui a marqué le grand retour de Lutz Bachmann, son controversé leader. Cette mobilisation a aussi été l’occasion de découvrir Akif Pirinçci, écrivain allemand d’origine turque homophobe, sexiste et anti-migrants. L’homme avait déjà soutenu par le passé que les Turcs et les musulmans avaient pour but de tuer les hommes allemands et de violer les femmes allemandes pour se reproduire, expliquant sur le site Die Achse des Guten (L’axe du Bien) que “la plupart des violeurs aujourd’hui en Europe sont musulmans” (source : achgut.com/dadgdx/index.php/dadgd/article/das_schlachten_hat_begonnen). Lundi, il a fait encore plus fort lors de la manifestation de Pegida en ayant regretté la fermeture des camps nazis, quelques semaines après qu’une polémique ait justement éclaté dans le pays concernant l’hébergement de migrants et de SDF dans une annexe de l’ancien camp de concentration de Dachau. Le Monde relate la scène :

“L’invité vedette, Akif Pirinçci, un écrivain allemand d’origine turque a en effet regretté la disparition des camps nazis. Un délit passible, selon certains juristes, de trois à cinq ans de prison. Après avoir évoqué les réfugiés – qu’il appelle « envahisseurs » –, Akif Pirinçci s’en est pris à un maire (CDU) qui aurait conseillé à un habitant hostile à l’ouverture d’un foyer pour réfugiés de quitter le pays puisqu’il n’en partageait pas les valeurs. « Il y aurait bien sûr d’autres alternatives. Mais malheureusement, les camps de concentration ne fonctionnent plus », a déploré l’orateur, sous les applaudissements.”

Depuis cette sortie, le romancier a vu ses livres retirés des programmes de publication et s’est fait lâcher par son webmaster, qui a exprimé dans une lettre ouverte sa “honte” d’avoir contribué à la diffusion de sa pensée, très prisée par l’extrême droite. Un temps hors ligne, le blog a cependant repris du service.