Tag Archives: Agence Info Libre (AIL)

Site et webTV confusionnistes d’extrême droite fondés en septembre 2011 et animés notamment par Jonathan Moadab.

Jean Bricmont et Diana Johnstone à la librairie Résistances

2015-10-29_bricmont_johnstone_ailJean Bricmont était bien présent à la librairie Résistances pour la présentation du dernier livre de la complotiste Diana Johnstone publié aux éditions Delga (la maison favorite des adorateurs de Staline), il en a profité pour (encore) donner une interview à l’Agence Info libre. Michel Collon y est lui aussi allé de son laïus sur Facebook pour soutenir Johnstone (cliquer pour agrandir) :2015-10-29_johnstone_guyet2

Jean Bricmont sur les migrants : “le Mur de Berlin, il n’était pas très franchissable.”

Jean Bricmont, qui continue de clamer qu’il aurait des amis à gauche, a donné une longue interview à l’Agence Info libre sur la question des migrants. Comme à son habitude, il s’y est fait l’avocat des idées d’extrême droite. Sous prétexte que l’expression de la solidarité ne serait pas majoritaire et que tout cela allait provoquer “une réaction anti-réfugiés”, il faudrait prêter l’oreille aux discours xénophobes de tous poils : “Là je vais me faire l’avocat du diable des différents “racistes” qu’on dénonce comme anti-réfugiés. Même si moi je ne me situe pas là-dedans, je comprends pourquoi il y a ces réactions : premièrement, on ne dite jamais aux gens combien de réfugiés vont venir. beaucoup de bonnes âmes nous disent que l’Europe n’accueille qu’une toute petite fraction des réfugiés dans le monde. mais les gens qui ont peur de ceux qui viennent déjà ne vont pas être enthousiastes si on leur dit : “vous savez, il y en a huit millions en Syrie”. […] Ca va encore plus les pousser à vouloir fermer les frontières.” Faut-il en conclure qu’il faut fermer les frontières pour combattre la montée du racisme ? On n’en est pas loin, d’autant que Bricmont explique aussi, s’agissant du mur anti-migrants hongrois, et alors que Jonathan Moadab lui-même trouve que “ce n’est pas une solution” : “Mais n’empêche, le Mur de Berlin il n’était pas très franchissable. Ça dépend quel mur on fait. Moi je ne suis pas pour construire des mur, mais dire que ça n’a pas d’effet… Aux États-Unis, leur mur a réduit l’immigration.” Tous les clichés y passent, y compris le fameux argument de la concurrence des mains d’œuvre et de la remise (forcée ?) des chômeurs au travail : “A gauche, j’entends toute le temps dire : oui, mais il n’y a pas d’emplois, ça ne sert à rien de forcer les gens. Mais il y a des emplois ou il n’y a pas d’emplois ? si il y a des emplois pour les travailleurs clandestins ou les gens qui viennent ici, pourquoi ne pas mettre des chômeurs à travailler à ça ?” Ou encore l’argument de la présence potentielle de terroristes parmi les migrants (que Bricmont appelle “clandestins”)… “Il n’y a pas de solution humaine et politiquement possible : ce qui serait humain c’est de les accueillir, mais c’est politiquement impossible”, conclut-il. Et de dénoncer le “gauche morale” et les “droits-de-l’hommistes” qui ont “poussé à l’ingérence et maintenant poussent à l’accueil des réfugiés”. Et de rappeler que la guerre de Libye a été un épisode-clé ayant déclenché cette arrivée massive de migrants, sans dire que jusque là l’Europe sous-traitait le problème à la dictature kadhafiste. A l’adresse de BHL et d’autres intellectuels qui traiteraient le peuple français de “racistes” et de “salauds”, Bricmont répond : “une petite parenthèse pour ceux d’entre eux qui sont des défenseurs d’Israël, on se demande pourquoi si accueillir des réfugiés c’est tellement bien, Israël n’a pas repris les réfugiés palestiniens de 1948.” Il trouve “odieux” ce “mépris du peuple” (mais que fait-il en prétendant parler en son nom ?) et “l’idéologie des droits de l’Homme” qui selon lui “imprègnent une bonne partie de la gauche” et qui s’agissant de la seconde “remplace les religions traditionnelles”. Il y a quelques mois, invité dans l’émission “Hors-Série” de Judith Bernard, il expliquait déjà que vouloir expulser les gens en situation illégale ne relevait pas du racisme, car “ça rentre dans la définition même de la souveraineté nationale”, qui suppose “une définition de la différence entre les citoyens et les non-citoyens”.

Le pétard mouillé du 14 juillet

Oubliées, finalement, les grandes stratégies : comme on pouvait s’y attendre, le prétendu coup d’État du 14 juillet a fait pschitt ! Quelques centaines d’individus au plus se sont retrouvés, et on passé leur journée à errer dans Paris.

Jean-Luc Mélenchon, Pierre Larrouturou et Susan George répondent (encore) à l’Agence Info libre

Plusieurs personnalités de gauche ont accordé une interview à l’Agence Info libre lors de la manifestation parisienne du 2 juillet en soutien au peuple grec : Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne), Susan George (Nouvelle Donne, Attac) et un militant d’Ensemble!.

Civitas fait un bide en soutien aux chrétiens d’Orient

D’après nos informations, Civitas, qui avait pourtant annoncé une montée nationale avec organisation de transports par cars, n’a réuni que 250 personnes pour sa manifestation en soutien aux chrétiens d’Orient samedi dernier, dont un bon tiers de partisans de Bachar Al-Assad emmenés par leur porte-parole Omran Alkhatib, qui a défilé en tête du cortège. Cette manifestation a néanmoins été suivie par plusieurs personnalités : des ex du Front national (Marie d’Herbais, Jany Le Pen, Alexandre Simonnot), Thibault De Chassey du Renouveau français, Florian Rouanet de l’association des Amis de Pierre Sidos (successeure de l’Oeuvre française), Elie Hatem (Action française, FN), Bernard Seiller (vice-président du Mouvement pour la France). Alain Escada, secrétaire général de Civitas, était en outre entouré de Marion Sigaut et du père Michel Lelong (défenseur de Maurice Papon). La manifestation a entre autres été couverte par Vincent Lapierre d’ERTV et par L’Agence Info libre. Détail amusant : si le site du Parti de la France 31 a parlé lui de plusieurs centaines de manifestants, ce qui est déjà très exagéré, ce nombre est devenu “plusieurs milliers” sous la plume des rédacteurs de Synthèse nationale qui le relaient (cliquer sur les images pour agrandir).

2015-06-26_pdf31_civitas2015-06-26_synthèsenationale_civitas

Rappelons que Alkhatib et Hatem ont également été aperçus à Bruxelles le 23 mai dernier en compagnie de Jean Bricmont et de Bahar Kimyongür lors d’un rassemblement “pour la paix au Yémen”.

Manipulations médiatiques, policières et politiciennes autour de la lutte des migrants

Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGt, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.
Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGT, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.

Le NPA dénonce les manipulations policières et médiatiques qui tendent à faire reposer sur les migrants de La Chapelle et leurs soutiens la faute des violences. Plusieurs médias ont même été jusqu’à présenter comme un policier blessé un militant du NPA et de la CGT, actuellement hospitalisé pour de multiples fractures au visage. D’autres militants témoignent de leur côtés de manipulations politiciennes émanant de certains individus et organisations, telles Jeudi Noir ou des élus de Front de Gauche ou d’Europe-Ecologie-les-Verts, qui ont pu entraver l’auto-organisation de la lutte. On pourrait ajouter à ces comptes-rendus les tentatives de récupération de médias d’extrême droite qui jettent de l’huile sur le feu comme L’Agence Info libre  et le Cercle des Volontaires (qui ose dénoncer “un pathétique festival de récupérations politiques”). A noter que la vidéo sur l’évacuation de mardi publiée sur  le site de la première, outre son titre tendancieux (“Quand Olivier Besancenot essaie d’empêcher l’évacuation d’un campement de migrants“), est suivie de plusieurs commentaires haineux, par exemple ceux d’un certain frederic :  “Faudrait prendre l’habitude de dire « immigrés clandestins » et non pas des « migrants ». Vous faites aussi dans langue de bois à l’AI ?” “En tout c’est marrant mais les flics étaient moins gentils avec les manifestants de la manif pour tous ! Ah ah ah Besancenot défend les travailleurs, mdr !! Il confond travailleurs et parasites !” D’autres encore félicitent la police pour son action ou dénoncent “l’immigrationnisme”. Heureusement que l’AIL était censée il y a quelques mois avoir revu sa politique de modération !

Ruptures, nouveau mensuel souverainiste

Ce 29 mai, jour anniversaire des dix ans du “non” au TCE, une nouvelle revue souverainiste devait voir le jour : Ruptures, héritière de Bastille République Nations. Sa sortie est repoussée à fin juin, mais nul doute que quoiqu’en prétende son titre, elle sera dans la lignée de son prédécesseur, cultivant un nationalisme bon teint mâtiné de protectionnisme et de républicanisme.

Les confusionnistes aussi se mobilisent contre le Tafta

Les mobilisations contre le Traité transatlantique (Tafta), sujet pourtant important, bien que portées par la gauche (Front de Gauche, Attac, Solidaires, EELV, CGT, PCF…), rassemblent au-delà des clivages politiques traditionnels et drainent nombre de militants confusionnistes. Ainsi, on a pu apercevoir en marge de la dernière manifestation qui a eu lieu dimanche à Paris l’UPR (qui est désormais une habituée) ou la webTV complotiste Independenza WebTV. Le M’Pep, Le Cercle des Volontaires, l’Agence Info Libre et Reporterre sont des relais réguliers de ces mobilisations. Mais même parmi les organisateurs des mobilisations et signataires des appels contre Tafta, certains posent question : c’est le cas du collectif citoyenniste Les Engraineurs qui engraineurs_affichesexisteavait édité en 2013 une affiche sexiste pour appeler à la mobilisation (cliquer sur l’image pour agrandir) ou du Parti Pirate, pointé en 2013 pour ses dérives sexistes (voir ici et ) et dont un candidat aux élections législatives de 2012 avait accordé une interview au journal Minute. Sans même citer Nouvelle Donne, et la liste n’est certainement pas exhaustive… Il semblerait que le phénomène ne touche d’ailleurs pas que Paris, puisqu’un lecteur nous a signalé que l’UPR avait pu diffuser sans problème sa propagande lors d’une manifestation à Besançon (Doubs). Le Tafta est aussi un des thèmes de campagne préférés de Debout la France, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan. Plusieurs formations d’extrême droite comme Egalité et Réconciliation y portent également un intérêt, sans toutefois apparaître visiblement dans les manifestations.

BDS France et Génération Palestine boycottent à leur tour l’Agence Info libre

On se souvient qu’il y a quelques mois le collectif BDS Toulouse refusait à l’Agence Info libre le droit de couvrir ses manifestations. Ce sont aujourd’hui la campagne BDS France ainsi que le collectif Génération Palestine qui demandent au site confusionniste de retirer la vidéo d’un reportage les concernant et qui a été tournée le 26 mars dernier devant l’Université Paris-1. Reprenant le texte publié par le collectif toulousain, les deux organisations parisiennes expliquent que “l’extrême droite et ses alliés desservent notre cause et veulent s’en servir” et soulignent de plus l’angle problématique choisi par l’AIL, digne de n’importe quel média sensationnaliste :

“Concernant le 26 mars dernier, c’est déjà votre titre qui en dit long sur votre intérêt pour la campagne de boycott que nous menons. « Face à face entre la LDJ et BDS devant L’Université Paris 1 » : vous mettez donc dos à dos le groupuscule violent LDJ (que vous connaissez pourtant bien pour avoir eu affaire à eux), et les militants de la campagne BDS. De plus, dans ce titre et le court article qui accompagne la vidéo, vous mettez en avant ce « face à face » et non l’objet de la conférence, faisant ressorti le côté « sensationnel » pour « buzzer », faire du clic… N’est-ce pas là un des reproches que vous faites aux médias « mainstream » ? Si c’est votre conception de l’ « Info Libre », permettez-nous de nous en passer.”

Une initiative qui n’a bien évidemment pas plu à l’Agence Info Libre qui a répondu hier en continuant de nier tout lien avec l’extrême droite et en s’offusquant : “Nous pensions que l’hystérie du comité BDS 31 (largement dénoncée par la base militante) n’était que circonscrite à la région toulousaine… Mal nous en a pris !” Parallèlement cependant, Le Cercle des Volontaires continue de pouvoir sans problèmes filmer des débats à la librairie Résistances tenue par Olivia Zemor, la dirigeante du collectif Europalestine qui, bien que marginalisé au sein du mouvement pro-palestinien, est toujours toléré dans les manifestations des soutien au peuple palestinien ou contre le racisme.

Jonathan Moadab se fait discret sur Facebook

Depuis la publication de notre dossier sur l’Agence Info Libre (AIL), Jonathan Moadab se fait beaucoup plus discret sur Facebook : il a fait disparaître son nom de l’intitulé de son compte personnel. Désormais, c’est donc sous le pseudonyme de Berr Issac Berr, du nom d’un entrepreneur juif lorrain ayant pris part à la Révolution française, qu’on peut le suivre sur le réseau social. Il semble qu’il intervienne également sous ce nom dans les forums de l’AIL. D’autre part, il s’est créé toujours sur Facebook un nouveau compte professionnel, où il ne poste que des articles et vidéos de l’AIL, et qu’il anime en son nom propre.