Tag Archives: Action française

Paris : le 20 octobre dernier, des trolls au débat de Marianne à la Mutualité

Le 20 octobre, le magazine Marianne a organisé à la Mutualité à Paris un débat autour du thème : “Peut-on encore débattre en France ?”, initialement annoncée avec entre autres Michel Onfray, qui n’est pas venu. Selon plusieurs témoignages que nous avons pu recueillir, si cette table ronde s’est avérée soporifique, elle a en revanche été marquée par les interventions de sympathisants soraliens ou de membres de l’UPR, présents en nombre dans la salle. Un de nos lecteurs témoigne :

“J’ai été véritablement impressionné par la force de frappe des complotistes, dans la salle (et un peu devant). Les autres médias ont annoncé qu’il n’y avait eu, en vérité, aucun débat : il y avait neuf contributions depuis la tribune (de bons somnifères), puis huit à neuf minutes top chrono en tout pour poser quelques questions avant la fermeture de la salle. Joli “débat”… Mais je me suis dit que finalement, c’était mieux ainsi… Vu qui s’est exprimé pendant ces quelques minutes : l’UPR en force (deux intervenants depuis la salle, sur les sept ou huit intervenant-e-s ayant réussi à prendre la parole dans la salle), un pro-Soral et pro-Dieudonné, plus un pro-Jacques Cheminade ! La prose de Cheminade a aussi été distribuée devant les portes de La Mutualité. Sinon, il y avait une bonne vingtaine de distributeurs du journal de l’Action française, tous jeunes sauf exception, devant les portes.”

Un meeting du NPA attaqué par l’extrême droite à Angers

Source : NPA
Source : NPA

Ce mercredi 4 novembre à Angers, un meeting de Philippe Poutou a été attaqué par des militants d’extrême droite se revendiquant du Red  (Rassemblement des étudiants de droite) mais apparemment surtout composé de militants de Génération identitaire ou de l’Action française. Selon le communiqué du NPA, “Leurs vociférations, « Poutou au Goulag », « Poutou, Angers n’est pas à toi » et « La France aux Français », leurs saluts fascistes, leurs fumigènes, leurs visages masqués et leur présence musclée avaient visiblement pour but d’empêcher la tenue de la réunion. À cet égard, ils ont échoué. Après que les participants à la réunion les ont calmement fait reculer, ils ont dû décamper peu avant l’arrivée de la police.” Face à cette agression qui montre le vrai visage de l’extrême droite, nous exprimons toute notre solidarité envers Philippe Poutou et les militants visés. Pour en savoir plus, consulter le site du NPA.

Retour sur les manifestations d’extrême droite des 9 et 10 mai

Le collectif antifasciste La Horde a publié il y a trois jours un compte-rendu détaillé des manifestations d’extrême droite des 9 et 10 mai derniers. Le 9, environ 150 personnes, dont une bonne partie de gudards, se sont retrouvées lors de l’hommage à Sébastien Deyzieux. Le lendemain matin, lors de l’hommage à Jeanne d’Arc, la valse était menée d’un côté par les amis de Pierre Sidos, fondateur de l’Oeuvre française et de l’autre par l’Action française. Côté Sidos, une dizaine de militants de La Dissidence française de Vincent Vauclin et une quinzaine de membres du Parti de la France étaient aussi présents. Lors de sa prise de Parole, Yvan Benedetti a exprimé sa sympathie envers Jean-Marie Le Pen. Comme le relate La Horde, “certaines têtes, bien en vue ce 10 mai, comme Epona et Elie Hatem évoqués plus haut, étaient également bien visibles dans le cortège du Front national la semaine dernière, preuve s’il en était besoin que Marine Le Pen est bien plus tolérante à l’égard des nostalgiques de Vichy qu’elle le prétend. Mais l’ombre du FN planait également l’après-midi sur le cortège de Civitas…” En effet, ce dernier, qui a regroupé 400 à 1000 personnes, a été accompagné par Jany Le Pen. Marion Sigaut y a aussi délivré une de ses indispensables leçons d’« histoire ».

“A noter toutefois une erreur de casting au cours de la journée : la présence d’Alexandre Gitakos nous a effectivement surpris. Lui qui se revendique ultra-libéral, atlantiste et sioniste a dès son arrivée cherché à tout prix à saluer son amie Laura Lussaud, militante de l’OF, précédemment citée. Comment un soutien inconditionnel de l’État hébreu peut-il se retrouver au milieu d’antisémites notoires, et se sentir proche d’une militante qui quelques heures plus tôt beuglait avec ses camarades « Israël assassin, américains complices » ? […] Gitakos nous avait déjà habitué à ses grands, très grands écarts idéologiques, lorsqu’au début des années 2010, il faisait des allers-retours entre l’UNI, le Gud et France-Israël, l’association de Gilles William Goldnadel !”

Et La Horde de conclure :

“Ce week-end a donc été l’occasion de faire le bilan de santé des groupes à la droite du FN. Les trois premiers événements du week-end (Forum de l’Europe, manif pour Deyzieu et l’hommage à Jeanne d’Arc de l’œuvre française) n’ont guère rassemblé qu’une grosse centaine de personnes : le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y avait pas foule. Seuls les nationaux-catholiques ont encore la capacité de mettre un millier de gens dans la rue, ce qui est à la fois trop et bien peu comparativement à ce qu’ils pouvaient espérer tirer des mobilisations contre le mariage pour tous des années 2013-2014.”

Vigilance : manifestations d’extrême droite ce week-end à Paris

Deyzieu09052015-212x300Ce week-end, l’extrême droite se réunit à Paris pour diverses manifestations. Début des hostilités le 9 mai avec le traditionnel défilé hommage à Sébastien Deyzieu, un militant de l’Œuvre française qui est tombé du toit d’un immeuble alors qu’il était poursuivi par la police lors de la dispersion d’une manifestation anti-américaine en 1994 et est du même coup devenu une sorte de martyr pour les groupes les plus radicaux de l’extrême droite française. Cette année, ce sont des militants du Groupe-Union-Défense (Gud) qui organisent l’événement. Le site antifasciste La Horde, qui donne le détail des réjouissances , précise que “Les militants de l’Œuvre française (il s’agit en fait de Jeune Nation, l’Oeuvre française ayant été dissoute suite à l’assassinat de Clément Méric, NDLR), estimant la manif pour Deyzieu débarrassée du « juif » Ayoub (c’est eux qui le disent), ont donc appelé cette année à rejoindre l’initiative après la tenue de leur « Forum de l’Europe », préparée dans la plus grande discrétion, et qui devrait rassembler des néofascistes de toute l’Europe, organisés au sein de l’Alliance for Peace and Freedom (APF). […] On devrait donc retrouver sur2015-05-09_forumeurope Paris ce week-end à peu près les mêmes participants (à l’exception du BNP) : Roberto Fiore bien sûr ; Manuel Canduela, président de Democracia Nacional ; Daniel Carlsen, chef du Danskernes Parti ; Irène Dimopoulou-Pappa, directrice du journal d’Aube dorée ; Hervé Van Laethem de Nation ; Jens Pühse du NPD” (cliquer sur l’image ci-contre pour agrandir). Un programme qui rappelle furieusement celui de la dernière réunion du genre, qui s’était déroulée en mars à Saint-Pétersbourg (Russie) et où l’APF avait été largement représentée. Comme si ça ne suffisait pas, les fascistes remettent le couvert le lendemain avec cette fois pas moins de trois cortèges en hommage à Jeanne d’Arc, eux aussi rendez-vous traditionnels de l’extrême droite tendance nationale-catholique. La Horde rappelle que l’année dernière, s’y étaient retrouvés “l’Action française, le Renouveau français, les Amis de Pierre Sidos et ses pseudopodes (ce qui reste de l’Œuvre depuis sa dissolution) le matin ; et l’après-midi, c’était au tour des cathos intégristes de Civitas, avec en guest star Farida Belghoul, d’assurer l’animation” (voir aussi ici). Cette année, le site Média-Jeanne10052015-225x300Presse-Infos a fait appel à diverses personnalités pour soutenir l’initiative : Alain Soral et Marion Sigaut, mais aussi les plus classiques Pierre Hillard (catholique sédévacantiste), Béatrice Bourges (Printemps français), Elie Hatem (FN, Rassemblement Bleu Marine et Action française). Parmi ceux qui ont d’ores et déjà annoncé leurs présence ou relayé l’appel, on trouve Yvan jeannedarcBenedetti (Jeune Nation), La Dissidence française ou encore la Fraternité Saint-Pie-X. Au moins deux rassemblements sont prévus, place Saint-Augustin et place de la Madeleine (cliquer sur les illustrations pour agrandir).