Category Archives: Vie du site

Actualités relatives à ce site web.

A mes détracteurs qui me tutoient…

Régulièrement, des individus cités par Confusionnisme.info m’envoient des mails d’une inadmissible familiarité, usant d’un tutoiement caractéristique et pour certains me saluant par des “chère Ornella”, voire carrément par des “coucou”. Dernier en date : Jonathan Moadab, qui m’envoie ses “Amitiés (car moi je t’aime bien)”. Nicolas Bourgoin m’avait aussi fait le coup il y a quelques semaines, dans une “lettre ouverte” ridicule publiée sur son blog (et reprise avec son accord par le site conspirationniste Activeast, qui présente Confusionnisme.info comme une “officine trotskyste crypto-juive”), ainsi que, par mail, Yannick Herve de l’UPR. Certains passent après quelques échanges et sans y avoir été invités du “vous” au “tu”, tels Sylvain Baron ou Azim, un des dessinateurs d’Alain Soral, ce dernier en s’adressant à moi au masculin, quand d’autres encore me saluent avec des “bisous” (Pouah !!!). Que les choses soient bien claires : messieurs, nous n’avons pas gardé les vaches ensemble ! Et je n’accepte certainement pas ces familiarités venant de gens qui sont de toute façon des adversaires politiques et qui méprisent mon travail, voire qui dans un même élan m’insultent, d’autant que je doute qu’ils oseraient employer un tel ton condescendant à l’égard d’un homme (hormis Azim, qui semble croire que je suis un homme : sans doute est-il impensable pour un adepte de la quenelle qu’une femme puisse le critiquer). A bons entendeurs. O. G.

Réponse à Nicolas Bourgoin

Vexé par une brève que je lui ai consacrée il y a quelques mois, Nicolas Bourgoin (voir ici et ) m’a consacré un article le 13 mars dernier intitulé “Pour en finir avec le confusionnisme !” Il ne fait qu’y confirmer, ne lui en déplaise, son tournant confusionniste. Qualifiant Mondialisme.org de « site néoconservateur de gauche proche des antifas » (sic), il fait mine de s’interroger : « comment prétendre sérieusement que les thèses anti-impérialistes et anti-libérales d’Alain Soral sont plus à droite que les positions mondialistes de Jacques Attali ou de BHL, encore classés à gauche ? » C’est oublier que ce qui classe Soral à l’extrême droite (et non simplement à droite), ce sont moins ses postures « anti-impérialistes » (d’ailleurs ne soutient-il pas la politique impérialiste de Poutine ?) ou « anti-libérales » (mais faut-il encore rappeler l’esprit mercantile du site d’Egalité et Réconciliation ?) que le caractère profondément antisémite, sexiste et homophobe de l’idéologie qu’il véhicule, et que Bourgoin fait mine d’ignorer, n’en faisant même pas mention dans son texte. Quant à moi, si je n’éprouve bien entendu aucune sympathie particulière pour les idées économiques de Jacques Attali ou pour la vision de la politique internationale développée par Bernard-Henri Lévy, je ne saurais pour autant être dupe de l’argumentaire douteux qui se cache derrière le fait de mettre en avant des pseudo-critiques de ces deux figures, têtes de Turc habituelles des antisémites de tous poils, pour mieux valoriser les idées d’Alain Soral. Enfin, Bourgoin cite comme une référence dans son texte l’« anarchiste » réactionnaire Michel Onfray, évoque de soi-disant procès que l’UPR m’aurait faits (désolée de le décevoir) et persiste à défendre « des intellectuels comme Etienne Chouard, Jean Bricmont, Michel Collon », dont « le site Investig’action notamment est une mine d’or pour qui cherche une information alternative afin de comprendre les ressorts géopolitiques de la domination impériale. » Alors, « confusion ou aveuglement ? » Je lui retourne la question… O. G.

Discussion autour du livre L’Être et la Marchandise

CVT_Letre-et-la-marchandise-prostitution-maternite-de_9984Ornella Guyet a participé lundi à une discussion autour du livre L’être et la marchandise – Prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi de Kajsa Ekis Ekman (M éditeur, 2013), à l’invitation de l’émission “Lundi Matin” sur Radio libertaire (89.3 FM en région parisienne). Voici un court résumé du livre :

“Autrefois considérées comme inférieures biologiquement, les prostituées sont aujourd’hui décrites comme fortes, courageuses, indépendantes, jusqu’à représenter le modèle de la femme émancipée. Ces discours opposés servent pourtant à justifier la même réalité : des femmes traitées comme des marchandises. Cette chosification est poussée à l’extrême dans la maternité de substitution (gestation pour autrui), puisque le travail de la mère porteuse constitue son existence même, de jour comme de nuit. Puisqu’elle ne peut pas être un objet bien que traitée comme telle, l’individue se dissocie, se représentant son corps comme séparé d’elle-même et comme seul objet d’une transaction commerciale qui ne concerne pas son Moi désincarné. Ce processus permet de survivre à l’insupportable, mais non sans graves conséquences. On l’observe par ailleurs chez les victimes de traumatismes de guerre ou de torture…”

Réponse à Yannick Herve

Sur le blog de Luttons contre le FN sur Mediapart, un droit de réponse attribué à Yannick Herve et posté par un autre propagandiste de l’UPR me cite abondamment et remet en cause la qualité de mon travail en s’appuyant toujours sur les mêmes calembredaines diffusées depuis plus de deux ans à mon sujet notamment par Le Grand Soir, l’UPR, Silvia Cattori ou Chantal Dupille dite Eva R. Luttons contre le FN, collectif dont je ne suis pas membre mais avec lequel il m’est arrivé de collaborer, révèle que Yannick Herve me considère comme “le Ulcan des antifa”, du nom de ce hacker franco-israélien proche de la Ligue de Défense juive (LDJ). Lui et ses amis peuvent toujours faire mine de s’étonner que je n’aie pas répondu au courriel qu’il ma adressé il y a quelques jours, mais il n’est pas dans mes habitudes de donner suite à des demandes émanant d’individus insultant mon travail et usant d’un tutoiement méprisant à mon égard. O. G.

11026353_1613081095571601_43087190_n

Ornella Guyet sur Radio Rageuses

L’émission DégenréE, écoutable sur Radio Kaléïdoscope  à Grenoble, a interviewé Ornella Guyet qui a abordé à son micro la question du confusionnisme politique et plus spécifiquement celle du masculinisme. Elle a pu également y présenter Confusionnisme.info. C’est à écouter sur le site du collectif radiophonique féministe Radio Rageuses (à partir de 8 minutes). Merci à Hélène pour cette belle rencontre !