Category Archives: L’extrême droite

L’actualité des formations d’extrême droite et leurs stratégies confusionnistes.

Le Calaisien qui a menacé migrants et manifestants avec un fusil est un néo-nazi

Le site Lutte en Nord confirme l’appartenance du Calaisien armé d’un fusil qui a menacé les manifestants samedi appartient bien à l’extrême droite locale. Contrairement à ce que raconte l’extrême droite, l’homme n’était bien évidemment absolument pas en situation de légitime défense : c’est lui qui a provoqué les manifestants en les insultant. C’est lui et ses proches qui leur ont lancé des tas d’objets et pas l’inverse. L’homme a d’ailleurs reçu le soutien de Kevin Rèche, leader du groupuscule Sauvons Calais et lui-même néo-nazi notoire :

2016-01-25_kevinreche2Mise à jour, 27 janvier 2015, 13h15 : Le site antifasciste La Horde a depuis sorti un portrait beaucoup plus détaillé de David et Gaël Rougemont.

A propos du mythe : “Etienne Chouard est revenu sur sa sympathie pour Alain Soral”

C’est une chose que les adeptes d’Etienne Chouard ont partiellement réussi : faire croire que ce dernier serait revenu sur ses propos élogieux vis -à-vis d’Alain Soral et aurait retiré un lien (présenté comme “le” lien) sur son site qui pointait vers Égalité et Réconciliation (E&R). Il n’en est rien.

Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Un an après un épisode similaire en Iran, Raphaël Berland du Cercle des Volontaires est cette fois parti jouer les propagandistes à Damas, en compagnie de plusieurs personnalités d’extrême droite dont Laurent Louis et Jean-Michel Vernochet. Le point sur ce voyage qui a eu lieu dans la première moitié du mois de novembre, à l’initiative … Continue reading Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Des nouvelles de Sainte-Rita

Le 21 décembre, Streetpress nous a donné des nouvelles de Sainte-Rita, ce squat d’extrême droite en plein Paris. Il semble qu’il y ait de l’eau dans le gaz :

“Depuis les attentats du 13 novembre, les squatteurs conspis et Nicolas Stoquer projettent toujours « de rendre le pouvoir au peuple » lors d’un grand « jubilé » depuis l’église Sainte Rita. Ils ont pourtant forcé le départ des derniers fidèles gallicans dont le prêtre camerounais Mrg Samuel Pouhé et François Lusinchi, leurs anciens alliés : « C’est un coup d’état d’église. Leur gourou Sylvain Baron voulait faire une manifestation pour renverser François Hollande le 14 novembre ! », tempête le vieux paroissien au téléphone.”

Violences racistes à Ajaccio

La salle de prière saccagée (France TV Infos via Twitter)
La salle de prière saccagée (France TV Infos via Twitter)

Un déchaînement de violences inacceptables envers les habitants du quartier populaire des Jardins de l’Empereur a eu lieu vendredi à Ajaccio. Prenant prétexte d’échauffourées ayant opposé la veille quelques habitants à des pompiers et des policiers au cours desquelles deux soldats du feu ont été blessés, 250 à 300 personnes (Corse Matin parle même d’un millier) se sont dirigées vers ce quartier pour se venger, en marge d’un rassemblement devant la préfecture ayant réuni 600 personnes et au cours duquel même le préfet a été chahuté, accusé de “n’avoir rien fait au sein de ce quartier pour anticiper l’agression”, selon L’Express. Au cris de “On est chez nous” et “Arabi fora” (“les Arabes dehors”), les manifestants sont entrés au hasard dans certains halls d’immeuble “pour y déloger les auteurs présumés de l’agression”, écrit Corse Matin, et ont saccagé une salle de prière musulmane, brûlant une cinquantaine de livres de prière et d’exemplaires du Coran, pendant que les habitants restaient terrés chez eux. Ce dimanche, la tension reste vive et le quartier est bouclé par la police. Ces violences se sont déroulées alors que les musulmans célébraient le Mawlid (fête célébrant la naissance de Mahomet), tandis que les chrétiens fêtaient Noël. Ces actes racistes rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.

Mise à jour, 30 décembre 2015 : Si deux personnes ont été arrêtées dans le cadre des violences contre les pompiers, ils semle qu’en revanche, les racistes courent toujours. Ces événements arrivent en conclusion de plusieurs mois durant lesquels le racisme anti-musulmans et anti-Arabes ou assimilés tels s’est manifesté de manière grandissante sur l’île.

Calaisiens en colère : « Je vais chercher mon gun, c’est la guerre ce soir »

Nos camarades des Enragés font le point sur les violences d’extrême droite contre les migrants à Calais. C’est à lire ici. En particulier, ils reproduisent à titre documentaire des menaces de violences voire de mort proférées notamment par des membres du groupe Calaisiens en colère ou des gens qui lui sont proches.

Revue de presse droite/extrême droite/FN

On le sait, le FN n’a finalement réussi a conquérir aucune région, malgré de bons scores qui lui ont permis d’avoir des élus dans plusieurs conseils régionaux dont il était jusque là absent, y compris l’Ile-de-France. Parmi les faits notables, soulignons les excellents scores qu’il a réalisé, y compris en progressant encore dans les mairies qu’il dirige (même si ces scores sont a relativiser car en tenant compte du total des inscrits, il a en réalité reculé), ou le soutien que Marion Maréchal-Le Pen a reçu de Sarah Palin, leader du Tea Party américain et ancienne candidate républicaine à la vice-présidence des Etats-Unis. Signe que le FN continue d’entretenir des liens avec des franges des plus radicales, cette conférence organisée à son sujet début décembre par le PS qui a été perturbée par des militants de l’Action française. Toujours à propos du FN, notons la décision de Robert Ménard de créer à Béziers une “garde biterroise”, sorte de milice supplétive des forces de l’ordre, ou les moqueries ironiques de Florian Philippot se moquant du PS qui court après son programme :

2015-12-24_philippot_nationalitéNotons qu’en Ile-de-France, même la droite représentée par Valérie Pécresse, qui a remporté les élections, n’a pas hésité à draguer des proches de La Manif pour Tous, inscrivant sur sa liste des membres du Parti chrétien démocrate de Christine Boutin. La Manif pour Tous lui a en retour explicitement apporté son soutien, et Pécresse a participé à un meeting parisien de l’organisation en compagnie de Nicolas Dupont-Aignan et de Walleyrand de Saint-Just (FN) le 28 novembre dernier. Du côté de l’extrême droite radicale, toujours mobilisée contre les migrants, notons la présence du Mas (Mouvement d’Action sociale) à la dernière manifestation des Calaisiens en colère.

ERTV dans la jungle de Calais : une obscénité sans limite

Vincent Lapierre tentant d'expliquer à des Syriens qui ont fuit Bachar Al-Assad et Daesh que puisque le premier combat le second, alors il "est bien".
Doigt levé, Vincent Lapierre tente d’expliquer à des Syriens qui ont fuit Bachar Al-Assad et Daesh que puisque le premier combat le second, alors il “est bien”.

Vincent Lapierre, le bras cassé d’ERTV, est allé réaliser un reportage dans la jungle de Calais. Donneur de leçon, il a tenté d’expliquer à des réfugiés syriens qui lui sont opposés les bienfaits de Bachar Al-Assad contre Daesh (“Bachar fights with Daesh”, dit-il…), quand eux lui ont répondu qu’à leurs yeux les deux étaient de mèche. Découvrant quelques épiceries de fortune au milieu du bidonville, il “analyse” : “comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup de commerces. […] Donc c’est assez florissant. Activité économique assez florissante”. Ensuite, il s’est rendu dans une “discothèque” (en réalité une tente où sont organisées des projections de films et des soirées dansantes avec les moyens du bord), sous-entendant que finalement, les migrants ne sont pas si malheureux puisqu’ils peuvent s’amuser, avant de rencontrer un Calaisien qui les soutient, disant ne faire aucune différence entre Français et étrangers quand Lapierre lui suggère avec insistance qu’il faudrait s’occuper en priorité des Français pauvres. Tout en partageant le repas de migrants afghans, Lapierre a cherché à savoir s’il y a une “mafia” dans la jungle, et est parvenu à trouver un réfugié syrien pour lui expliquer que les Afghans gèreraient les passage vers l’Angleterre au détriment des autres migrants. Jouant sur les tensions entre migrants, parlant depuis son confort occidental, Lapierre n’a décidément aucune limite dans l’obscénité, osant demander au même migrant, pourquoi il fuit son pays plutôt que de “le défendre” dans le cadre de la guerre qui le ravage, avant de lui faire dire que Bachar Al-Assad pourrait être une solution. Enfin, Lapierre a fini son reportage en donnant inévitablement la parole aux riverains mécontents, dont l’un accuse les soutiens des réfugiés de “les pousser à l’altercation” et l’autre explique que des Calaisiens souhaitent s’armer. Et de conclure sur les méfaits de l’immigration et des “bobos” qui soutiennent les migrants alors qu’il n’y a pas de travail pour les Français… En août dernier, ce sont des militants de Britain First (La Grande-Bretagne d’abord) qui sont allés à Calais rencontrer des migrants afin de tenter de les dissuader de rejoindre le Royaume-Uni (source : youtu.be/Wa80bT4LbxI).

En Normandie, l’appel du pied du FN aux électeurs de l’UPR

2015-12-12_nicolasbayUPR, dernière (pour cette fois) : en région Normandie, Nicolas Bay, candidat FN, a fait un appel du pied aux électeurs du parti de François Asselineau lors du débat électoral qui s’est tenu entre les trois finalistes sur France 3 Normandie le soir du 9 décembre :

Cet appel a été rejeté par l’UPR qui dans un communiqué publié deux jours plus tard “confirme son appel à s’abstenir ou à glisser un bulletin UPR lors du second tour des élections régionales” et “rappelle que le Front National est un parti-leurre au service des intérêts atlantistes”, précisant : “cette géopolitique « washingtonio-frontiste » est une vision anxiogène, racialiste et guerrière de l’univers, située à l’exact opposé de la grande tradition universaliste qui a fait la grandeur de la France.” Jamais l’UPR ne rappelle que le FN est un parti d’extrême droite et qu’en soi cela suffit à rejeter toute alliance avec lui. Non : le parti souverainiste préfère argumenter sur le refus du FN de sortir de l’euro ou sur le refus de ses responsables de débattre avec François Asselineau : “l’UPR rappelle que ni Mme Le Pen ni aucun des cadres ou des candidats têtes de liste du FN n’ont jamais eu le courage et la dignité d’accepter le moindre débat avec un responsable de l’UPR. Ils ont tous fui, par peur que leur incompétence technique, leurs incohérences programmatiques, leurs ambiguïtés délibérées et leurs mensonges ne soient démasqués publiquement.” Rappelons que l’UPR considère que le score ridicule qu’elle a fait aux élections est un succès qui lui permet d’entrevoir des financements publics s’il dépassait le seuil requis lors des élections législatives de 2017 auxquelles elle compte présenter des candidats, et qu’elle avait reçu pour ces élections le soutien des rouges-bruns du Comité Valmy :

2015-12-12_uor_comitévalmySources : https://www.youtube.com/watch?v=-GZt6EXPacU (vers 6 min 30) ; upr.fr/communiques-de-presse/upr-rejette-l-appel-lance-par-le-secretaire-general-du-fn-abstention ; upr.fr/communiques-de-presse/upr-elections-regionales-laissent-augurer-un-acces-au-financement-public-apres-les-elections-legislatives-de-juin-2017

Le “Forum de la Dissidence” a réuni environ 600 personnes ce week-end à Paris

L'affiche de l'événement (cliquer pour agrandir)
L’affiche de l’événement (cliquer pour agrandir)

Ce samedi à Paris, la Fondation Polémia d’Yves Le Gallou organisait un “Forum de la Dissidence” qui aurait réuni 630 personnes. Une rencontre placée sous le signe de la “réinformation”, de “l’enracinement” contre “les Bisounours” qui combattent le racisme contre les musulmans ou présumés tels. D’après le récit qui en est fait sur le site de Riposte laïque et repris par Polémia, Robert Ménard y a fait un triomphe : “évoquant les divergences qu’il avait avec Marine Le Pen, notamment sur l’Europe, le maire de Béziers a cependant affirmé l’impérieuse nécessité de voter pour le FN, précisant avoir imploré Philippe de Villiers de ne rien tenter contre elle”. Autre figure de marque : l’écrivain Renaud Camus, qui a débattu avec Julien Rochedy (ex-FNJ) et Damien Rieu (porte-parole de Génération identitaire). Le week-end précédent, le Gud avait réuni environ 400 personnes à Rungis au lendemain des attentats, lors de son Congrès européen qui a accueilli des nationalistes venus de toute l’Europe, dont L’Aube dorée (Grèce), Casapound (Italie) et Nation (Belgique).

Concours de crampes au bras droit au congrès du Gud. (Source : Pierre René/L'Obs)
Concours de crampes au bras droit au congrès du Gud. (Source : Pierre René/L’Obs)

Le week-end prochain, c’est Terre et Peuple qui organisera sa rencontre dans la même ville. Consulter notre recensement des événements d’extrême droite prévus ce mois-ci.

Source : http://www.polemia.com/forum-de-la-dissidence-il-y-a-ceux-qui-pleurnichent-et-ceux-qui-se-mobilisent/