Ben mon Collon !

La leçon du jour : ce n’est pas bien de coller des étiquettes, sauf quand c’est Michel Collon qui les colle (cliquer pour agrandir) :

2015-10-06_Collon_TwitterQuant à l’article sur Dieudonné qu’il mentionne, voici ce que j’en disais dans le dossier que je lui avais consacré : “Lors de la récente affaire des « quenelles », Collon a publié un texte défendant sa liberté d’expression [celle de Dieudonné, NDLR] tout en condamnant son confusionnisme qui profite à l’extrême droite. Une inflexion critique qui lui permet cependant de s’épargner toute autocritique et de tenter de se refaire une virginité antifasciste à peu de frais, tant Dieudonné est une figure repoussoir caricaturale.” Chacun est libre de ne pas partager mon analyse de cet écrit paru sur son site, mais Michel Collon pourra difficilement m’accuser de ne pas avoir tenu compte de son existence dans le cadre de l’étude que je lui ai consacrée. Notons aussi que son interview à Croah.fr est postérieure à la publication de l’article en question. O. G.