Revue de presse antiraciste, août 2015

Parmi les événements notables de ces deux dernières semaines, saluons les migrants qui poursuivent leur lutte à Paris et ailleurs, et en particulier ceux d’entre eux qui s’opposent à des conditions d’hébergement inhumaines dans un centre Emmaüs. Quatre personnes ont été arrêtées mi-août et placées sous contrôle judiciaire, dans l’attente d’un procès pour « séquestration ». Nous leur exprimons toute notre solidarité, ainsi qu’aux migrants. Pendant que les gouvernements européens s’emploient à rechercher les moyens de renforcer encore les frontières de la « forteresse Europe », en Allemagne, les migrants et leurs soutiens ont dû faire face ces derniers jours lors de manifestations appelées par le NPD à des violences néo-nazies à Heidenau, une petite ville à l’Est du pays proche de Dresde, le berceau de Pegida, dans laquelle doit être ouvert un centre de réfugiés (voir ici et ). Globalement, l’Allemagne connaît un regain d’actes racistes ces derniers mois. Racisme d’État toujours : le secrétaire d’État aux transports Alain Vidaliès s’est dit favorable à des contrôles aléatoires de bagages dans les transports, sur des bases discriminatoires, alors même que l’État a été condamné en juin dernier à dédommager des victimes de contrôles au faciès.