Stockholm : la Gay Pride d’extrême droite fait un bide

La “Pride Järva”, Gay Pride d’extrême droite qui s’est tenue le 29 juillet à Stockholm et dont nous vous parlions il y a quelques jours, n’a au final réuni qu’une vingtaine de personnes agitant mollement des drapeaux arc-en-ciel au son d’une sono diffusant du disco et montée sur un diable. Pour tout dire, les journalistes étaient plus nombreux que les manifestants. La manifestation, escortée par quelques policiers, a pu se dérouler dans le calme et n’a donné lieu à aucun affrontement avec les habitants des quartiers populaires qu’elle a traversés au pas de course. Rappelons que cette soi-disant Gay Pride avait pour but de venir provoquer les habitants de ces quartiers, présentés par les organisateurs comme majoritairement musulmans et donc homophobes. De son côté, le contre-rassemblement organisé par la gauche radicale et les associations LGBTI a réuni entre 100 et 200 personnes.

Jan Sjunnesson, cadre du parti d'extrême droite Les Démocrates suédois, a dirigé le cortège. (Capture d'écran YouPlay.se via Metro.se)
Jan Sjunnesson, cadre du parti d’extrême droite Les Démocrates suédois (au centre avec un chapeau rose), a dirigé le cortège. (Capture d’écran YouPlay.se via Metro.se)