Reims : après son dérapage, L’Union fait la leçon

Le quotidien régional L’Union dénonce aujourd’hui l’emballement des réseaux sociaux dans l’affaire du pseudo-lynchage d’une femme en bikini à Reims (cliquer pour agrandir) :

2015-07-26_LUnionCette manière de donner des leçons est assez mal venue de la part du journal qui avait lui-même mis le feu aux poudres en annonçant sans preuves que la jeune femme avait été agressée à cause de “sa tenue légère jugée indécente en pareil endroit”, parce qu’elle se serait rebellée, “effarée par un tel discours aux relents de police religieuse”. L’affaire s’est depuis révélée bien plus triviale, mais pose une fois encore la question de la responsabilité de certains médias dans la montée en épingle de faits divers libérant la parole raciste. Et que dire enfin de la manifestation ridicule organisée par SOS-Racisme pour soutenir le droit de se vêtir en maillot de bain dans les parcs et contre la haine religieuse, alors que cette dernière n’était absolument pas en cause ici mais que se déchaînait au contraire un peu partout sur le web des torrents de racisme anti-musulmans ou supposés tels ?