En Suède, l’extrême droite prétend organiser une Gay Pride

Page Facebook de la Gay Pride nationaliste.
Page Facebook de la Gay Pride nationaliste.

En marge de la Gay Pride, qui est à Stockholm un véritable festival qui dure plusieurs jours, l’extrême droite n’hésite pas à récupérer l’événement en organisant le 29 juillet prochain sa propre “Marche des Fiertés”, qui est censée traverser des quartiers populaires et se veut une provocation à destination de ceux de leurs habitants, nombreux, qui sont musulmans ou d’origine musulmane et donc supposés homophobes, selon l’extrême droite locale. Derrière cette “Pride Järva” se trouve Jan Sjunnesson, ancien rédacteur en chef du journal des Démocrates suédois, le Samtiden, qui travaille aujourd’hui pour un forum raciste, Avpixlat, dont le rédacteur en chef, Mats Dagerlind, soutient également l’initiative (lire ici en anglais et ici et en suédois). En France, cette initiative a été relayée avec beaucoup de mauvaise foi par Résistance républicaine et Breiz Atao. Les deux sites d’extrême droite font ainsi mine de s’offusquer que la gauche radicale et les mouvements LGBTI suédois protestent contre cette initiative : L’extrême-gauche a donc décidé d’organiser une “anti-Gay Pride” pour soutenir le “droit à l’homophobie” des musulmans, explique ainsi le site breton, repris par le site jacobin. Mieux, elle demande à ce qu’elle soit interdite par les autorités en tant “qu’incitation à la haine” contre les musulmans, leur sentiment homophobe pouvant être “heurté”. Gauche et militants gays se mobilisent donc, par antiracisme, en faveur des musulmans et de leur droit à haïr les homosexuels. Une sorte de “privilège” réservé aux orientaux d’obédience islamique. Ce que l’on appelle communément un cas patent de schizophrénie.” Encore un bel exemple de l’opportunisme de l’extrême droite, qui est prête à récupérer n’importe quelle cause pour se faire valoir !