Alexandre Koltchenko : compte-rendu de la manifestation parisienne du 30 juin 2015

La broche symbole de paix portée par une manifestante.
La broche symbole de paix portée par une manifestante.

Nous étions hier soir à Paris une quarantaine de personnes, dont un bon nombre d’Ukrainiens, de Russes et de Tchétchènes, à manifester notre soutien à Alexandre Koltchenko, Oleg Sentsov et l’ensemble des prisonniers politiques actuellement détenus en Russie, dans une ambiance international(ist)e et bon enfant. Sur les deux panneaux ci-dessous, vous pouvez lire les noms des prisonniers politiques ukrainiens actuellement détenus de manière arbitraire par le gouvernement de Vladimir Poutine (cliquer pour agrandir) : DSC_0174bisDSC_0164bis             Même si nous étions peu nombreux, l’importance de ce soutien pour les militants qui luttent en Ukraine et en Russie pour les droits de l’Homme et contre le fascisme a été soulignée. Parmi les organisations présentes, on a pu remarquer Alternative libertaire, Solidaires, la CNT, Critique sociale, Russie Libertés et Ukraine Action (voir leurs photos de la manifestation). Une caisse de soutien en faveur de l’Anarchist Black Cross de Moscou, qui vient en aide aux prisonniers, a également circulé. Le même jour, une belle action s’est tenue à Strasbourg : pendant trois heures ce matin, le standard du consulat de Russie a été assailli d’appels demandant la libération des deux activistes ukrainiens, tandis qu’à Moulins (Allier), le collectif de soutien a tenu une conférence de presse dans les locaux du journal La Montagne. CSC_0270bisAlexandre Koltchenko a été transféré la semaine dernière de Moscou à Rostov-sur-le-Don, en vue de son procès qui doit commencer mi-juillet et durer une dizaine de jours. Capturé en Crimée par le FSB (les services secrets russes) au moment des événements qui ont conduit à l’annexion de la péninsule par la Russie, le militant antifasciste risque jusqu’à vingt ans de prison pour “attentat” et “participation à des organisations terroristes”. D’autres actions sont prévues dans les jours qui viennent partout en France et en Europe pour le soutenir, lui et ses camarades.

Une voiture diplomatique s'apprête à quitter l'ambassade de Russie, aux cris de "Libérez Koltchenko !" et "Poutine assassin !"
Une voiture diplomatique s’apprête à quitter l’ambassade de Russie, aux cris de “Libérez Koltchenko !” et “Poutine assassin !”

Il est à noter qu’à Paris, un petit groupe de personnes a été renvoyé de la manifestation car l’une d’elles arborait le drapeau de l’UPA, une organisation nationaliste de résistance au nazisme et à l’Union soviétique qui n’en a pas moins pratiqué la purification ethnique pendant la seconde guerre mondiale. Ce drapeau, composé de deux bandes horizontales rouges et noires, a été depuis repris par la formation d’extrême droite Pravyi Sektor. Il va sans dire que les soutiens d’Alexandre Koltchenko ne peuvent tolérer de tels symboles, qui ne peuvent que servir les velléités des autorités russes qui cherchent à faire passer Alexandre Koltechenko pour un fasciste et qui sont ceux de groupes qui en Ukraine s’en prennent violemment à leurs opposants1. C’est aussi ce qui a été réaffirmé lors de ce rassemblement.

Côte à côte : les drapeaux tchétchène, russe et ukrainien.
Côte à côte : les drapeaux tchétchène, russe et ukrainien.

Pour s’informer de l’évolution de la situation d’Alexandre Koltchenko et de ses camarades, nous vous conseillons les sites suivants : – Avtonom, un site antifasciste russe multilingue, qui contient aussi des pages en français et en anglais ; – Le site d’Alternative libertaire, qui recense les manifestations de soutien en France ; – Une pétition peut également être signée et des dons effectués pour aider à la défense d’Alexandre Koltchenko sur ce site. S’agissant de la Tchétchénie, vous pouvez également consulter ce site, qui rend compte de l’actualité culturelle et politique de cette région.

O. G.


Mise à jour, 25 août 2015, 22h15 : Alexandre Koltchenko et Oleg Sentsov viennent d’être condamnés à dix et vingt ans de prison. La mobilisation pour obtenir leur libération n’est donc pas terminée.


A (re)lire sur Confusionnisme.info :

Ukraine : le mouvement antifasciste européen dans la tourmente ?
Petit tour d’horizon des médias pro-Kremlin
Négationnisme en Ukraine et réactions des propagandistes pro-russes : une belle leçon d’opportunisme
Formation militaire d’enfants par le bataillon Azov en Ukraine : un oubli d’Arte Journal
Colloque pro-Poutine demain à Paris : du beau linge en perspective
L’UPR en visite en Crimée
Yves Calvi, Eric Dénécé et les fascistes ukrainiens de Notre-Dame-des-Landes


  1. Le 1er mai dernier à Kiev, Pravyi Sektor a ainsi attaqué une manifestation de mille personnes soutenant le régime russe, mais aussi une manifestation de deux cents anarchistes. Dans les deux cas, la police s’est interposée, a arrêté quelques fascistes qui ont été très vite relâchés. Des membres de cette formation d’extrême droite ont aussi été aperçus patrouillant aux abords d’une manifestation d’une cinquantaine de militants de la gauche radicale, sans toutefois pouvoir approcher leur cortège.