Camp de Yarmouk : Syriens et Palestiniens unis contre la dictature

Vendredi dernier se tenait à Paris une manifestation contre le massacre des réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk, situé en Syrie. Puisque les soutiens de Bachar Al-Assad tentent de faire passer ce dictateur pour un allié des Palestiniens, certains n’ont pas manqué d’appeler à ce rassemblement, tels Le Cercle des Volontaires dans son agenda ou Ginette Skandrani sur Facebook. Manque de chance pour eux : il se trouve que se sont justement les troupes d’Assad qui bombardent le camp de Yarmouk depuis le début du conflit. Du coup, si de rares soutiens du dictateur syrien ont tenté de se montrer sur le parvis du Trocadéro, ils sont vite repartis, écœurés, en voyant la forêt de drapeaux palestiniens et de l’opposition démocratique syrienne et en entendant les discours des organisateurs qui ont souligné à plusieurs reprises que Bachar Al-Assad n’était pas l’ami des Palestiniens. A noter qu’en Palestine même la solidarité s’organise avec les habitants du camp, désormais également pris sous le feu de l’Etat islamique.

Syriens et Palestiniens côte-à-côte contre la dictature (nous avons floutés les visages des manifestants pour des raisons de sécurité).
Syriens et Palestiniens côte-à-côte contre la dictature (nous avons flouté les visages des manifestants pour des raisons de sécurité). (Photo Soliranparis)