Université de Besançon : Nicolas Bourgoin lâché par ses collègues

Enfin une bonne nouvelle émanant du monde universitaire : le démographe Nicolas Bourgoin est lâché par ses collègues de l’université de Besançon, suite aux mises en gardes de Solidaires étudiant-e-s et de Sud Education soutenus par le collectif Visa (Vigilance et initiatives syndicalistes antifascistes). Dans un communiqué, le bureau du Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie (LASA) et les responsables du département de Sociologie de l’UFC se sont désolidarisés de Nicolas Bourgoin en ces termes : “profondément choqués par cette duplicité qui consiste à utiliser son statut de chercheur à des fins non scientifiques, le bureau du LASA-UFC et les responsables du Département se désolidarisent et condamnent l’attitude de leur collègue qui les compromet par des amalgames inadmissibles.” La participation de Bourgoin à une conférence organisée ce 3 avril par Egalité et Réconciliation dans une salle communale de l’agglomération bisontine semble avoir mis le feu au poudres, alors que depuis plusieurs mois des antifascistes dénoncent la proximité de cet universitaire avec l’extrême droite soralienne. D’ores et déjà, Bourgoin a reçu le soutien de Jean Bricmont qui y voit sur Facebook une “nouvelle illustration” d’une supposée “alliance entre le pouvoir et les “antifas” » ainsi que d’Egalité et Réconciliation qui dénonce une “chasse aux sorcières” et précise que la conférence a dû être annulée.