Une brochure sur le masculinisme en milieu anti-industriel

Le collectif grenoblois Stop Masculinisme a récemment sorti une brochure dénonçant l’influence grandissante de cette idéologie réactionnaire anti-femmes et anti-féministe auprès de certains militants anti-industriels et anti-technologie. En particulier, la brochure s’intéresse au cas de Pièces et Main d’Oeuvre (PMO), qui est sans doute le collectif le plus connu dans ce domaine, et qui depuis plusieurs mois relaient complaisamment des textes réactionnaires relevant du discours masculiniste. Du coup, Stop Masculinisme s’interroge : “PMO passe son temps à critiquer les progrès technologiques. Or, PMO nous dit que ces mêmes progrès conduisent à dévaloriser la virilité et à favoriser l’émancipation féminine. Doit-on en conclure que ces évolutions sont, pour PMO, négatives ?” Parallèlement, PMO a publié des textes remettant en cause la légitimité de la lutte antifasciste. Cas d’école, il ne fait malheureusement pas exception : on se souvient par exemple des intrusions récentes du réactionnaire masculiniste Alexis Escudero dans les milieux libertaires sous couvert de critique de la technologie (voir aussi ici, et ). la brochure éditée par le collectif Stop Masculinisme de Grenoble peut être téléchargée ua format pdf ici (version A4) ou (version A5).