Des articles à lire chez Les Enragés

Le collectif antifasciste Les Enragés fait toujours un excellent travail de recensement et d’analyse s’agissant des réseaux d’extrême droite, complotistes ou confusionnistes. Parmi les articles marquants publiés ces dernières semaines sur son site, on notera ce portrait de Corinne Gouget, une militante conspirationniste proche d’Alain Soral qui diffuse des thèses farfelues sur l’alimentation et des théories anti-vaccination, un dossier sur Mr Mondialisation, site très en vogue chez les complotistes, une synthèse sur Reporterre et un rappel des amitiés frontistes de Roland Dumas ainsi qu’un article à tonalité pamphlétaire sur la dernière chanson des Enfoirés, qui rappelle qu’entre 1985 et 2012, le nombre de repas distribué par les Restos du Coeur est passé de 8,5 à 130 millions. “Comme quoi, les capitalistes ont raison, plus on abaisse les cotisations patronales, plus les gens vont au restaurant…”

Gauche radicale, marxisme et question religieuse : une revue de presse

Sur le problème du rapport de la gauche radicale à la question religieuse et à l’islam en particulier, plusieurs contributions ont attiré récemment notre attention, notamment un article très fouillé datant de 2005 et republié en janvier de la revue Ni Patrie Ni Frontières et un texte à tonalité pamphlétaire publié par le militant marxiste proche de Lutte ouvrière Yann Kindo. Même si nous pouvons avoir quelques divergences avec les auteurs, notamment en termes de vocabulaire, ces deux textes invitent à réfléchir à cette problématique trop souvent éludée dans les milieux libertaires et de gauche radicale. De plus, tant Ni Patrie Ni Frontières que Yann Kindo proposent d’autres textes de fond s’agissant du concept d’islamophobie (voir ici et ), du rapport de la gauche radicale à l’islam politique notamment au Royaume-Uni (voir par exemple ici) mais aussi dans certains pays de culture islamique dont l’Iran et la Palestine (voir ) ainsi que s’agissant des idées développées par Marx et certains de ses successeurs sur la question religieuse (voir ici et ) qui permettent, pour ceux qui le les connaîtraient pas, de mieux situer leurs analyses récentes dans le contexte plus large d’une pensée marxiste qui refuse de se renier, préférant parler de lutte des classes plutôt que de questions identitaires. Et toujours à lire sur ce sujet, l’excellent texte de Germinal Pinalie sur les identitaires de gauche.

Réponse à Yannick Herve

Sur le blog de Luttons contre le FN sur Mediapart, un droit de réponse attribué à Yannick Herve et posté par un autre propagandiste de l’UPR me cite abondamment et remet en cause la qualité de mon travail en s’appuyant toujours sur les mêmes calembredaines diffusées depuis plus de deux ans à mon sujet notamment par Le Grand Soir, l’UPR, Silvia Cattori ou Chantal Dupille dite Eva R. Luttons contre le FN, collectif dont je ne suis pas membre mais avec lequel il m’est arrivé de collaborer, révèle que Yannick Herve me considère comme “le Ulcan des antifa”, du nom de ce hacker franco-israélien proche de la Ligue de Défense juive (LDJ). Lui et ses amis peuvent toujours faire mine de s’étonner que je n’aie pas répondu au courriel qu’il ma adressé il y a quelques jours, mais il n’est pas dans mes habitudes de donner suite à des demandes émanant d’individus insultant mon travail et usant d’un tutoiement méprisant à mon égard. O. G.

11026353_1613081095571601_43087190_n

“Pourquoi je n’irai pas au rassemblement contre l’islamophobie aux côtés de l’UOIF”

Pour contrer l’islamophobie, la gauche radicale appelle à un meeting le 6 mars. Parmi les guests, l’UOIF qui entretient des liens avec des nationalistes de tous poils. « L’antiracisme oui, mais pas avec n’importe qui ! », attaque Ornella Guyet dans une tribune parue sur Streetpress.

Théories du complot : deux articles qui valent le détour

Deux articles qui datent un petit peu mais méritent d’être signalés : la réponse de l’auteur de la vidéo tournée le jour de l’attentat sur le toit de Charlie Hebdo au blogueur Hicham Hamza du site Panamza qui l’accuse de l’avoir trafiquée, ainsi qu’une recension par le site Conspiracy Watch des premières réactions complotistes à l’attentat de Copenhague.

Free parties : repères de conspis ?

Les Morbacks véners viennent de publier un article très intéressant sur la pénétration des idées complotistes et d’extrême droite dans le mouvement tekno, et dresse un panorama de leurs principaux promoteurs. Extrait :

“Bien qu’il soit difficile de mesurer ampleur et profondeur de ce phénomène dans le mouvement de la tekno underground, et donc de déterminer s’il est marginal, une attention particulière devra dorénavant lui être portée. Relayer les théories des conspirationnistes et des mouvances proches de l’extrême droite, c’est se montrer complice de ces gens, leur ouvrir la voie, banaliser leur discours et permettre à leurs idéologies autoritaires de se répandre.  Ce sont des ennemis de la liberté, de nos libertés, à commencer par la liberté d’organiser des teufs, de se réunir et de danser. […] On ne doit pas parler avec tout le monde. Les idées des ennemis du mouvement tekno ne doivent pas pouvoir s’exprimer au sein même de ce mouvement. […] Leur liberté d’expression est donc l’ennemie de notre liberté. Elle ne doit pas avoir droit de cité en teuf. Il faut leur faire barrage coûte que coûte.”

Les Morbacks véners concluent en appelant les organisations antifascistes à s’impliquer dans des actions de prévention auprès des teufeurs.

Gauche de Combat fait son mea culpa

L’animateur du blog Gauche de Combat, cité à plusieurs reprises comme confusionniste par des sites antifascistes, a publié un long commentaire sur le site des Morbacks véners annonçant qu’il sera désormais plus vigilant quant à ses sources. “Si par hasard vous repériez d’autres contiguïtés malheureuses, et sachez le indépendantes de ma volonté, entre moi, mon blog et des sites ou blogs d’extrême droite, conspis ou confusionnistes, plutôt que de me désigner à la vindicte populaire, comme cela a été fait sur le site confusionnisme.info, qui me cite nommément comme l’un des leurs, envoyez moi plutôt une observation sur ma boîte mail ou sur Twitter, afin que je corrige et rectifie si je le juge utile, je pense que cela serait bien plus intelligent et constructif”, suggère-t-il. En nous basant sur nos visites de son site et sur des articles et commentaire publiés à son sujet notamment chez les Morbacks véners, qui d’ailleurs se sont montrés plus sévères que nous à son égard, nous avions cité Gauche de Combat comme affichant selon nous “une ligne plutôt confusionniste de part les sources qu’il promeut”, dans une brève consacrée au Front de Gauche qui est la seule et unique fois où nous avons parlé de lui. En aucun cas nous n’avons révélé l’identité de son animateur, ni encore moins ne l’avons “désign[é] à la vindicte populaire”. Nous prenons néanmoins acte de sa remarque et le félicitons pour l’orientation qu’il entend désormais donner à son site, les blogueurs reconnaissant leurs erreurs en la matière étant bien rares.

Le KPD, le nationalisme et l’antisémitisme

La Bataille socialiste a publié des traductions de documents datant des années 1920 sur les dérives nationalistes et antisémites du Kommunistische Partei Deutschlands (KPD), le Parti communiste allemand issu du mouvement spartakiste. Pour rappel, sur le même sujet, on peut lire cet article de Mondialisme.org.

Toujours sur Yannick Herve, le candidat conspirationniste de l’UPR

Reprenant une partie de nos informations, nos amis de Luttons contre le FN ont publié un article de synthèse sur Yannick Herve, le candidat conspirationniste de l’UPR. On y apprend que celui-ci a emprunté à l’inénarrable Sylvain Baron l’idée de décrocher les drapeaux européens des bâtiments publics, idée qu’il a mise en pratique lors de sa campagne récente pour une législative partielle dans le Doubs en décrochant le drapeau européen de la mairie d’Audincourt, une opération médiatique relayée par I-Télé. Lors de cette élection qui s’est tenue en février, Yannick Herve a rassemblé 0,57 % des voix, tandis que le FN était arrivé en tête au premier tour avant de perdre de justesse face au PS au second.

Départementales : les candidats conspirationnistes de l’UPR

Le compte Twitter de critique de l’UPR @L_Obus2 signale captures d’écran à l’appui que l’UPR présente aux prochaines élections départementales quatre candidats affichant sur le réseau social Facebook des centres d’intérêt conspirationnistes. Il s’agit de Yannick Herve à Erstein dans le Bas-Rhin, de Frédérique Mourgues à Nîmes dans le Gard (voir ici), de Kemais Marzouk à Joué-Lès-Tours en Indre-et-Loire et d’Aurore Macé à Grandvillars dans le Territoire-de-Belfort (voir ici), ces deux derniers ayant notamment relayé des théories du complot relatives aux attentats contre Charlie Hebdo.