Attentat contre Charlie Hebdo : toujours les théories du complot

Le site du magazine L’Express démonte dans un article les diverses théories du complot qui circulent d’ores et déjà à propos de l’attentat d’hier ayant visé le siège de l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Plus grave : une autre intox aurait pu se terminer très mal, puisqu’un jeune lycéen a été faussement accusé par la quasi totalité de la presse d’être un des terroristes, sur les bases d’informations présentées comme de source policière mais émanant d’un personnage connu pour être plus une barbouze qu’un journaliste, Jean-Paul Ney (voir aussi sa fiche Wikipedia). Le jeune adulte, Mourad Hamyd, finalement lavé de tous soupçons puisqu’il était en cours à Charleville-Mezières au moment de l’attentat, n’en a pas moins reçu de nombreuses menaces de mort. Du coup, c’est le ministère de l’Intérieur qui a du rappeler les journalistes à leurs devoirs, leur demandant “de la maîtrise et du sang-froid” : « [Les informations divulguées] doivent être justes, nous devons aux Français une information précise. » Un comble !