Ludovic Saëz alias Azim, dessinateur pour Soral et ex-élu dans une mairie PS

Le 20 décembre dernier, une séance de dédicaces organisée par Egalité et Réconciliation et sa maison d’édition Kontre Kulture à Nantes à attiré notre attention sur le cas du dessinateur Ludovic Saëz dit Azim, ancien élu local dans une majorité socialiste.

Affiche annonçant la séance de dédicace des éditions Kontre-Kulture du 20 décembre 2014 à Nantes, avec Azim, Pierre de Brague, Alain Soral, Lucie Choffey et Marion Sigaut.
Affiche annonçant la séance de dédicace des éditions Kontre Kulture le 20 décembre 2014 à Nantes, avec Azim, Pierre de Brague, Alain Soral, Lucie Choffey et Marion Sigaut.

Azim a commencé à se faire connaître dans la complosphère par la publication en 2010 d’une bande dessinée sur le 11-Septembre, Bush et Ben, copains comme cochons (éditions Paquet), promue à l’époque par Le Grand Soir1 et ReOpen9112. Le 26 mars 2010 à Beauvais, à l’invitation de ReOpen911, Azim a dédicacé sa BD en compagnie d’Eric Reynaud, qui avait fait en août 2009 la “une” du journal d’extrême droite Minute pour un livre complotiste sur le 11-Septembre3. Jusque là, ses productions les plus notoires en matière de dessin s’étaient cantonnées à de la communication d’entreprise4.

Entre 1996 et 2009 au moins, il s’est également essayé au rap, mais on n’en trouve plus guère de trace sur le web (sa page MySpace a disparu5) hormis quelques mentions anecdotiques ça et là6. En 2009, il a participé par exemple à un “concours de la chanson écologique” à Saint-Brieuc7. Au total, il aurait sorti deux ou trois albums, en solo ou dans des formations, par exemple au sein du groupe d’Ille-et-Vilaine Mystica Teatcha en 1997, dans ce qui paraît avoir été son heure de gloire en la matière8.

En 2010 et 2011, il semble qu’il ait collaboré en tant que dessinateur au blog “Plume de presse” du journaliste Olivier Bonnet, très populaire au sein des milieux altermondialistes9. Mais depuis 2013, Azim est  surtout l’un des principaux dessinateurs d’Egalité et Réconciliation, très régulièrement relayé dans la rubrique “Les dessins de la semaine” de la formation d’Alain Soral.

Eric Raynaud (à gauche) et Azim (à droite) le 26 août 2010 à Beauvais.
Eric Raynaud (à gauche) et Azim (à droite) le 26 août 2010 à Beauvais.

Élu en 2008 sur une liste socialiste à Plancoët

Mais le plus surprenant dans son parcours politique reste sa proximité, encore très récente, avec le Parti socialiste. En effet, Ludovic Saëz a été adjoint au maire chargé de la jeunesse et de la vie associative et culturelle de la mairie de Plancoët dans les Côtes d’Armor de 2008 à 2014, alors que la députée Viviane Le Dissez en était maire10.

En 2013, alors qu’il était encore élu dans cette majorité municipale PS, il s’attelait déjà à caricaturer les élus, ministres et responsables nationaux du même parti sur le site d’Égalité et Réconciliation. Un seul exemple parmi beaucoup d’autres avec ce dessin sexiste et homophobe figurant François Hollande et se moquant de la “raie publique”, vocable soralien pour désigner la République dont il était pourtant alors toujours l’un des représentants11 :6MAINotons que dès 2008, trois mois après son élection, Ludovic Saëz alias Azim postait ses premiers commentaires conspirationnistes sur le site Conspiracy Watch12 :2015-01-06_azim_conspiracywatchMais en février de la même année, alors candidat aux municipales qui se sont déroulées un mois plus tard, il tenait déjà des propos douteux pour un futur élu sur “le concept mensonger de la démocratie”, et opérait une assimilation non moins ambiguë des promesses non tenues de la France à l’égard des troupes coloniales qui l’ont servie entre 1939 et194513 à l’indépendance de l’Algérie, perçue comme une trahison par beaucoup de Pieds-Noirs et de leurs descendants, dont est Ludovic Saëz14. Or, ce renvoi dos-à-dos des dominés colonisés et des dominants colons est plus que discutable, de même que le parallélisme entre deux situations qui n’ont finalement pas grand chose à voir historiquement.

On reconnaît le style inénarrable d’Azim sur cette « une » du bulletin municipal de la mairie de Plancoët en date de juin 2012.
On reconnaît le style inénarrable d’Azim sur cette « une » du bulletin municipal de la mairie de Plancoët en date de juin 2012.

Nous avons tenté de contacter Viviane Le Dissez afin de savoir comment un tel personnage avait pu se retrouver sur sa liste puis élu à ses côtés, si pendant sa mandature elle avait eu connaissance du caractère peu compatible des idées défendues par son adjoint avec celles du parti qu’elle représente ainsi que  si c’était pour cette  raison qu’il ne s’est pas représenté à ses côtés en 2014. Elle n’a malheureusement pas souhaité répondre à nos courriels, ce que nous ne pouvons que regretter. Depuis, la majorité municipale a changé à Plancoët et Viviane Le Dissez n’est plus que conseillère municipale.

O. G.


A (re)lire sur Confusionnisme.info :

Vincent Lapierre, le Monsieur Chávez d’Alain Soral
Gabriel Rabhi nous confirme sa sympathie pour Alain Soral, Dieudonné et Marine Le Pen
Retour sur le projet de nouveau parti d’Alain Soral et de Dieudonné
Cynthia McKinney assure la promotion de Dieudonné
Réponse à Nicolas Bourgoin
Nettoyage par le vide autour de Nicolas Bourgoin


Image de “une” : Parmi les nombreuses photos de Ludovic Saëz parues dans la presse locale pendant son mandat, celle-ci a été publiée le 10 avril 2013 par Ouest France et figure l’élu municipal (cerclé de rouge) à la bibliothèque de Plancoët en compagnie des élèves de l’école de dessin et d’arts plastiques. Un mois plus tôt, le 3 mars 2013, Azim avait publié ses premiers dessins sur le site d’Alain Soral. Nous avons flouté les visages des mineurs afin de préserver leur vie privée. (Source : Ouest France : ouest-france.fr/les-ados-de-lecole-de-dessin-decorent-la-bibliotheque-1025982)


  1. legrandsoir.info/BD-Bush-Ben-copains-comme-cochons-par-AZIM-aux-editions-Paquet.html 

  2. reopen911.info/News/2010/05/27/le-11-septembre-2001-en-bande-dessinee/ 

  3. Voir : m2.facebook.com/152922959583/photos/a.154738609583.116541.152922959583/373991999583/?type=1 et azim-bd.blogspot.fr/2010/03/azim-et-eric-raynaud-beauvais.html 

  4. Essentiellement dans un cadre de prévention hygiène et sécurité. Voir : ludosaez.blogspot.fr/, inforisque.info/actualite-du-risque/article.php?id=2470, sist22.fr/ et odyssee-com.com/communication-support-papier-multimedia-evenement/graphisme-illustration-ludovic-saez-164-c.html 

  5. On a fini par trouver son compte Dailymotion avec quelques extraits dessus :dailymotion.com/Lud-el-Az 

  6. Par exemple ici :  monsieurroux.com/monsieurforumroux/viewtopic.php?t=291&sid=d47cbacdce9b7d98aaabe33a2663b1a5 ou là : entrealgerieetfrance.blogspot.fr/2008/02/entretien-avec-le-rappeur-azim.html (on reconnaît sur ce site le logo d’Azim, identique à celui figurant actuellement dans le bandeau de son blog : http://azim-bd.blogspot.fr/). 

  7. neo-planete.com/saint-brieuc-concours-de-la-chanson-ecologique-le-21-juin/ 

  8. daneck.over-blog.com/article-199827.html 

  9. On n’en trouve plus qu’une trace sur le site de “Plume de presse” : plumedepresse.net/quand-filoche-taloche-valls-valse/ Le fait est également mentionné ici : cridelormeau.com/uploads/41e80de32ff9ebea956724d64d51aff5.pdf 

  10. Pour celles et ceux qui en douteraient, il suffit de comparer l’adresse e-mail figurant comme contact sur le site de la mairie de Plancoët en 2013 à celle figurant sur son site personnel ludosaez.blogspot.fr : elles sont identiques. 

  11. Egalité et réconciliation, “les dessins de la semaine, 12 mai 2013. egaliteetreconciliation.fr/Les-dessins-de-la-semaine-17978.html 

  12. Voir ici

  13. Voir par exemple l’épisode du massacre de Thiaroye

  14. entrealgerieetfrance.blogspot.fr/2008/02/entretien-avec-le-rappeur-azim.html A propos de De gaulle, Azim explique : “Comme dit mon oncle, « ça dépend de quel côté on se place » et j’ajouterai même que ça dépend où l’on se fournit en livres d’histoire.  Au-delà de ça, en 39-45 ou en 62, De Gaulle a trahi les hommes qui s’engageaient pour la France. Il n’a eu aucun respect ni aucune pitié pour les hommes de l’Afrique qui ont offert leur vie au concept mensonger de la démocratie.”