Complaisance avec Etienne Chouard : Judith Bernard persiste et signe

Mise en cause par une militante du Mouvement pour la 6e République (M6R) dont elle est adhérente pour sa complaisance pour Etienne Chouard, Judith Bernard, qui est aussi une partisane du tirage au sort, persiste et signe, déclarant le 24 novembre sur son blog Mediapart1, à propos du refus de Chouard de prendre ses distances avec Alain Soral2  :

« C’est essentiellement parce qu’Etienne Chouard a jusqu’à présent refusé d’en passer par ce rituel de condamnation publique qu’il est accusé d’être un soralien déguisé.  Qu’il ait montré à l’égard de Soral une coupable indulgence, en le qualifiant, quand on l’interrogeait sur lui, de « résistant », sans dénoncer vigoureusement son antisémitisme, est une chose certaine : je l’ai maintes fois interpellé là-dessus, et nous sommes nombreux à lui avoir demandé de clarifier ses positions d’une manière qui ne permette plus de malentendu. Cette indulgence avec l’homme, en effet problématique, ne doit cependant pas être prise pour une complaisance envers les idées fascisantes dont Soral est l’expression : il n’y a pas trace chez Etienne Chouard de la moindre orientation antisémite, homophobe, sexiste […] »

Pourtant, Etienne Chouard fait ouvertement et de longue date sur son blog la promotion d’ouvrages complotistes tels que ceux du négationniste américain Eustace Mullins et affirme ne rien voir d’antisémite dans les déclarations du personnage. Par ailleurs, non content de soutenir des individus antisémites, il accepte de débattre avec eux (et donc de les considérer comme des interlocuteurs légitimes)  comme il l’a fait avec l’ex-député belge Laurent Louis3, un autre proche de Soral4 et Dieudonné. Plus grave, il pense que le racisme et l’antisémitisme (mais aussi l’antiracisme et l’antifascisme qu’il met dans le même panier) ne sont que des “erreurs de jugement” qui ne deviennent dangereuses que lorsqu’elles sont “portée[s] au fanatisme”5. Enfin, interrogé lors de conférences ou de discussions en “off” sur les questions de l’IVG ou de la peine de mort, il répond volontiers que tout pourrait être remis sur la table dans son meilleur des mondes démocratiques si c’était la volonté populaire s’exprimant par référendum. Décidément, il n’est pas de meilleur-e aveugle que celui (ou celle, en l’occurrence) qui ne veut pas voir…

Rappelons que Judith Bernard, qui anime une émission sur le site d’@rrêt sur Images (@si), a du récemment se justifier auprès de son responsable Daniel Schneidermann pour avoir invité le physicien belge Jean Bricmont, connu pour être un compagnon de route de plusieurs personnalités négationnistes6. Enfin, elle a déclaré le 10 novembre dernier sur Facebook à propos du site d’extrême droite complotiste Le Cercle des Volontaires qui mène actuellement lui aussi une campagne de défense du professeur d’économie aixois, que « Le Cercle des Volontaires, c’est plein de bons papiers et de gens très bien – il y a des antifas qui font vraiment n’importe quoi. »

O. G.


Mise à jour du 28 novembre 2014, 14:34 : Dans une réponse à cette polémique publiée sur son blog sur Mediapart et reprise par Le Cercle des Volontaires7, Judith Bernard nous signale des erreurs dans notre article : “JE n’ai pas reçu Jean Bricmont dans MON émission (je ne l’ai jamais rencontré), c’est Maja Neskovic qui l’a rencontré, pour Hors-Série et non pas sur Arrêt sur images, je n’ai jamais interviewé Pierre Rabhi, que je n’ai jamais rencontré de ma vie (je ne sais même pas de quoi on l’accuse), et je n’ai pas « invité » Chouard non plus, ni à Arrêt sur images ni sur Hors-Série.”

Notre réponse : Sur Jean Brimont, nous prenons acte que Judith Bernard ne l’a pas formellement reçu en plateau, mais cela n’ôte rien au fait que la journaliste Maja Neskovic l’a elle bien rencontré pour le compte de l’émission “Hors-Série” dont Judith Bernard est directrice de la publication et @rrêt sur Images éditeur. Vouloir diluer ainsi les responsabilités des uns et des autres – et surtout la sienne – dans la réalisation et la diffusion de cet entretien, alors même que Judith Bernard l’assume totalement et n’a pu, en tant que directrice de la publication, qu’y donner son accord, n’a donc aucun sens8.

Après vérification, nous reconnaissons notre erreur concernant le fait que les entretiens avec Etienne Chouard et Pierre Rabhi en 2012 ont été réalisés par Maja Neskovic pour l’émission “@ux Sources” alors elle aussi éditée par @rrêt sur Images, et non pour “Hors-Série” et corrigeons notre article et notre brève en conséquence. Néanmoins, le fait que cette journaliste ait fait la promotion de telles sources ne semble avoir dissuadé ni Judith Bernard ni @rrêt sur Images de continuer à collaborer avec elle, ni même ne les a incités à lui demander des explications, bien au contraire : “@ux sources” est désormais pleinement prise en charge par “Hors-Série”.

Enfin, nous prenons acte que Judith Bernard continue de nier le fait qu’Etienne Chouard entretient au minimum une relation ambiguë à l’antisémitisme, quand il ne s’en fait pas le relais. Le seul fait qu’il tienne des propos incohérents à ce sujet, tantôt relativisant la gravité de l’antisémitisme, tantôt le condamnant, tout en continuant de faire la promotion de personnalités connues pour leur antisémitisme  et de leurs idées devrait d’ailleurs suffire à le disqualifier. Nous prenons également acte du soutien indéfectible de Judith Bernard au Cercle des Volontaires, dont le contenu ne laisse pourtant aucun doute quant à sa ligne confusionniste et propagandiste d’extrême droite9.


Mise à jour du 28 novembre 2014, 22:11 :

Evoquant l’entretien qu’elle a réalisé avec Etienne Chouard pour obtenir de lui des explications (entretien posté sur YouTube le 7 septembre dernier), Judith Bernard écrit : “Pour ce qui est de Chouard, j’ai filmé un bref entretien avec lui, notamment afin de lui faire clarifier ses positions par rapport aux thèses délirantes de Soral (à l’époque il ne l’avait pas qualifié de « résistant » ni d’homme de « gauche » – qualifications auxquelles je ne souscris nullement – mais les liens dont on l’accusait méritaient déjà des éclaircissements).”

Pourtant, comme nous le signale un internaute (merci à lui), dès 2007 et 2009, Chouard saluait sur son blog la “rigueur” de Soral et le qualifiait même d’ “anti-fasciste”10 :

chouard_soral_2007chouard_soral_2009


Mise à jour du 3 décembre 2014, 22:46 : Finalement, Judith Bernard renonce à soutenir plus avant Etienne Chouard.


Mise à jour du 9 décembre 2014, 16:46 : En complément, on peut lire un portrait d’Etienne Chouard paru sur L’Obs, qui est intéressant car il revient sur les origines socio-économiques de Chouard, apportant un éclairage possible permettant peut-être d’expliquer, au moins partiellement, son confusionnisme : pas politisé avant 2005, il est issu de la petite bourgeoisie catholique et sa mère, qu’il dit “très à gauche”, a travaillé au début des années 1960 avec Jean-Edern Hallier (qui sera plus tard un propagandiste confusionniste avant de devenir un proche de Jean-Marie Le Pen).


A (re)lire sur Confusionnisme.info :

Confidences et mises en garde d’un ex-lieutenant d’Etienne Chouard
Le vrai visage d’Etienne Chouard
Pierre Carles prétendu adversaire de Soral, mais futur partenaire de Chouard ?
Des membres du M6R invités du Cercle des Volontaires


Image de Une : Dans le cadre d’une tentative de réhabilitation d’Etienne Chouard, Judith Bernard l’a rencontré pour l’inviter à s’expliquer. Capture d’écran YouTube d’une vidéo postée le 7 septembre 2014 par Judith Bernard.


  1. blogs.mediapart.fr/blog/judith-bernard/241114/les-militants-du-sort-portent-un-projet-radicalement-antifasciste 

  2. Pascale Fautrier, la militante du M6R qui exige sa démission, a de nouveau réagit après cette réponse de Judith Bernard ici

  3. dailymotion.com/video/xxcmo1_interview-etienne-chouard-suite-a-sa-rencontre-avec-laurent-louis-1er-fevrier_news 

  4. Si Laurent Louis semble avoir pris ses distances avec Soral depuis quelques semaines, c’est pour des raisons de querelles interpersonnelles plutôt qu’à cause de divergences politiques de fond. 

  5. etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/09/15/142-le-fascisme-n-est-pas-assimilable-a-l-antisemitisme 

  6. Les éléments de la polémique (en accès partiellement payant sur le site d’@rrêt sur images) : arretsurimages.net/chroniques/2014-09-30/Bricmont-l-extermination-les-historiens-et-les-juges-id7095 ; hors-serie.net/edito.php ; arretsurimages.net/breves/2014-10-11/Bricmont-Auschwitz-un-auteur-conteste-sa-citation-id18050 

  7. blogs.mediapart.fr/blog/judith-bernard/261114/serais-je-cette-sorciere 

  8. Au sujet des liens plus larges entre @rrêt sur Images et l’extrême droite, on peut lire l’article récent publié par Le Naufrageur

  9. Allant même pour son principal animateur Raphaël Berland jusqu’à participer récemment à un colloque organisé à Téhéran avec le soutien du régime iranien qui a réuni la fine fleur des réseaux négationnistes internationaux, puis à relayer parmi les interviews réalisées sur place les propos pro-Dieudonné et homophobes tenus par celui qui l’avait invité, l’Iranien Haméd Ghasghavi : cercledesvolontaires.fr/2014/10/20/entretien-fou-hamed-ghashghavi-quenelle-iranienne/ 

  10. Voir ici pour la source de 2007 : etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2007/04/30/71-pourquoi-la-nouvelle-droite-est-dangereuse-jacques-genereux