Mr Mondialisation demande à Dieudonné de le citer

Le 23 mai dernier, Dieudonné, jamais à une récupération près, faisait la promotion de la marche mondiale contre Monsanto sur sa page Facebook. Pour ce faire, il a repris, sans le citer, l’extrait d’un texte issu du site de Mr Mondialisation. Une reprise qui n’a gêné l’intéressé que sur un point : le fait que Dieudonné, à qui il donne du “cher Dieudonné”, ne l’ait pas cité. Mais quand tu “copies/colles” notre texte, mot pour mot, que visiblement tu apprécies, utilise des guillemets et note ta source, le prie Mr Mondialisation. Car voler mes paroles pour mener à ton site qui vend des portes-clés en PU et des t-shirts made in Bangladesh, c’est pas vraiment mes valeurs. Merci.” Ainsi, Mr Mondialisation dit explicitement qu’il ne serait pas gêné de voir Dieudonné assurer sa publicité… Et lui reproche même de ne pas la faire ! Le fait que parmi les “valeurs” de ce dernier figure en bonne place l’antisémitisme ne semble pas être pour lui un motif pour, au contraire, demander le retrait d’une telle citation. Il a beau jeu ensuite de prétendre défendre “l’humanisme”, la “tolérance” ou la “fraternité”… et désormais le droit d’auteur !2015-06-01_dieudonne_mrmondialisation3

L’Express assure la promotion de Mr Mondialisation

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Hier, l’édition en ligne du magazine L’Express a publié un portrait élogieux de Mr Mondialisation, qui frise le publireportage, le présentant comme tenant d’un “discours humaniste”. L’auteure de l’article, dont cela semble être la seule production journalistique à ce jour, étudierait à la Sorbonne et est fan de sport, si on en croit ses comptes Twitter et Facebook. Tous les éléments d’une bonne campagne de communication sont en tout cas réunis dans son article, même le voyage initiatique à Venise qui a inspiré à l’animateur de Mr Mondialisation le choix du masque de carnaval comme symbole. Ce dernier, d’origine belge nous dit L’Express, aurait un “but : la lutte contre les obscurantismes de manière générale et la ‘maïeutique’, qu’il explique comme ‘l’art de faire accoucher les esprits libres par le biais d’interrogations’. La “lutte contre l’obscurantisme” ? Vraiment ? Quand on connaît le contenu des “informations” et des vidéos diffusées par Mr Mondialisation, on se dit pourtant que ce n’est pas le premier qualificatif qui vient à l’esprit le concernant. Reste que le succès d’un tel site, qui a plus de 500 000 abonnés sur Facebook et plus de 7000 sur Twitter  est on ne peut plus inquiétant, et que ce n’est pas hélas cette campagne de promotion dans un grand média qui devrait y changer quelque chose. Le choix de L’Express comme support promotionnel devrait au passage interroger ceux qui pensent que Mr Mondialisation est un site crédible en matière de lutte contre le capitalisme, tant on sait que la ligne éditoriale de ce magazine, impulsée par Christophe Barbier, est favorable aux politiques néo-libérales, ce que l’éditorialiste en chef du journal appelle “être au dessus de la mêlée” (éditorial du 22 mars 2012). Une ligne qui correspond bien à celle de Mr Mondialisation, qui se dit lui-même “apartisan et apolitique” selon l’hebdomadaire. A noter qu’hier, ce papier de L’Express à été relayé par le site du magazine belge Le Vif, dans un article signé par un stagiaire qui  présente Mr Mondialisation comme un “militant 2.0 de l’éveil des consciences” (sic).

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques. Vous trouverez ci-dessous son sommaire avec des liens cliquables afin de naviguer à l’intérieur aussi aisément que possible. Fruit d’un … Continue reading Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Démosphère Paris refuse des rendez-vous avec des Kurdes, mais relaie des confusionnistes

Si Démosphère Paris refuse des rendez-vous de soutien aux luttes des Kurdes contre tous les réactionnaires et tous les impérialismes, sa modération continue en revanche d’accepter des appels émanant d’organisations douteuses, comme depuis novembre dernier le collectif Générations Futur (generationsfutur.zici.fr). Or, ce collectif citoyenniste, dont le dernier objectif est de transformer chaque dimanche la place de la République à Paris en place de “L’Art est Publik”, est on ne peut plus confus politiquement : son site relaie en effet à la fois des contenus issus des mouvement libertaire et anti-autoritaire (Indymedia, Infokiosques.net, L’Envolée, CQFD, les éditions Libertalia et Le Passager clandestin, les sites Rebellyon et Paris Luttes Info), d’autres d’obédience plus altermondialiste (BastaMag) ou citoyenniste (Les Engraineurs), écologistes (Reporterre, Les Colibris) et décroissantistes (L’Âge de Faire, Silence!) mais aussi des sites à tonalité complotiste (Le 4e Singe, Inform’Action, Mr Mondialisation), mystique (Mondesuivant.fr) ou confusionniste (Truks en Vrak) ainsi que Michel Collon, Fakir ou encore les chomskiens des Mutins de Pangée, qui eux n’hésitent pas à faire intervenir Jean Bricmont dans leurs films. De quoi se poser de sérieuses questions quant à la ligne éditoriale de l’agenda alternatif parisien…

L’extrême droite et l’écologie

L’intérêt d’une certaine extrême droite pour l’écologie a des origines anciennes. Le partage de thématiques communes favorise les ponts avec d’autres courants de l’écologie, notamment à gauche, qui tendent malheureusement à se développer largement depuis quelques années, au cœur même de nos mouvements. Petit tour d’horizon de la mouvance

Des articles à lire chez Les Enragés

Le collectif antifasciste Les Enragés fait toujours un excellent travail de recensement et d’analyse s’agissant des réseaux d’extrême droite, complotistes ou confusionnistes. Parmi les articles marquants publiés ces dernières semaines sur son site, on notera ce portrait de Corinne Gouget, une militante conspirationniste proche d’Alain Soral qui diffuse des thèses farfelues sur l’alimentation et des théories anti-vaccination, un dossier sur Mr Mondialisation, site très en vogue chez les complotistes, une synthèse sur Reporterre et un rappel des amitiés frontistes de Roland Dumas ainsi qu’un article à tonalité pamphlétaire sur la dernière chanson des Enfoirés, qui rappelle qu’entre 1985 et 2012, le nombre de repas distribué par les Restos du Coeur est passé de 8,5 à 130 millions. “Comme quoi, les capitalistes ont raison, plus on abaisse les cotisations patronales, plus les gens vont au restaurant…”

Le M’Pep, retour sur une dérive

Le M’pep change officiellement de nom et d’orientation politique en devenant le Parti de la Libération nationale et de la Démondialisation, une formation qui « ne se place plus dans le clivage gauche-droite ». Mais le tournant droitier du mouvement dirigé par Jacques Nikonoff ne date pas d’hier…